Poussée de la migration clandestine des mineurs

migration clandestine

Le porte-parole du Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES), Romdhane Ben Amor, a déclaré, ce vendredi 3 juin 2022, que 16,4% des personnes qui ont réussi à rejoindre illicitement les côtes italiennes, sont des mineurs. Ce taux concerne les cinq premiers mois de 2022 et les estimations assurent qu’une croissance du phénomène est attendue, avant la fin de cette année. "Cela s’explique, entre autres, par la fragile situation de l’enfance en Tunisie", a-t-il dit.

Il a ajouté, dans la même déclaration accordée à l’agence TAP, que les taux vont connaître une hausse,surtout durant les mois de juillet, août, septembre et octobre.

Il a, également, noté qu’en 2021, les mineurs représentaient 17,42% de l’ensemble des migrants clandestins arrivés en Italie.

"Depuis le début de l'année, Ils sont 277, non accompagnés, à avoir gagné les côtes italiennes, contre 77 avec leur(s) parents(s)", a-t-il ajouté.

Relevant, enfin, l'augmentation régulière de la migration des mineurs, Ben Amor a affirmé qu'en 2020, 1431 mineurs non accompagnés étaient arrivés en Italie, contre 398 avec des parents ou des proches. Ce chiffre est passé en 2021, à respectivement 2076 et 655.