Décès de l'ancien ministre de la Culture Ahmed Khaled

 Ahmed Khaled

Ahmed Khaled, ancien ministre de la Culture sous le régime du président Zine El Abidine Ben Ali, au début des années 1990, est décédé, ce lundi 23 mai 2022, à l'âge de 86 ans.

Dans un faire-part publié sur sa page officielle Facebook, le ministère des Affaires culturelles a regretté la perte de cet homme politique natif du 13 juillet 1936 à Tunis.

Selon une biographie publiée par le ministère, cet ancien ministre et diplomate était également l'un des principaux écrivains et penseurs de la scène culturelle nationale.

Après avoir suivi des études en langue et littérature arabes à l'Ecole Normale d'Instituteurs, feu Ahmed Khaled avait intégré l'Université de la Sorbonne.

Il est auteur d'une dizaine de livres autour d'éminentes personnalités tunisiennes, telles que Tahar Haddad, Cheick Abdelaziz Thaalbi, Hédi Nouira et Farhat Hached.

Au début des années 1980, Ahmed Khaled avait occupé le poste de rédacteur en chef du magazine "Al Hayat Athakafia'" (La vie culturelle), un mensuel publié par le ministère des Affaires Culturelles, depuis 1975.

Feu Ahmed Khaled était l'un des membres fondateurs de la Ligue tunisienne pour la défense des droits de l'Homme (LTDH).

Au début des années 1980, il avait occupé le poste de chef de Cabinet du ministre de la Culture, Béchir Ben Slama, pour une période de près de cinq ans. Il avait demandé la retraite anticipée pour se consacrer à ses travaux de recherche, d'écriture et d'archives.

Quelques années plus tard, il avait fait son retour sur la scène politique en tant que secrétaire d'Etat chargé de l'Education, l'Enseignement Supérieur et la Recherche Scientifique.

En 1990, il a été nommé ministre de la Culture, un poste qu'il a aussitôt quitté pour mener, à partir de 1991, une carrière diplomatique en tant qu’ambassadeur de la Tunisie au Maroc puis en Russie.