L'examen des évocations du CSCH et du CA, le 24 mai

CSCH, CA

La Commission d'appel de la Fédération tunisienne de football a décidé d'examiner l'appel du Croissant sportif chebbien de la décision de la Ligue nationale de football professionnel qui a rejeté son évocation contre le président du Club africain Youssef El Almi, le 24 mai prochain.

De même, la Commission examinera l'évocation déposée par le Club africain concernant le président du club chebbien, Taoufik Mekacher, à la même date.

Notons que le bureau de la Ligue nationale de football professionnel, avait décidé, le 21 avril dernier, de rejeter l’évocation déposée par le Croissant sportif chebbien contre le président du Club africain Youssef El Almi.

Il est à rappeler que le CSCH a déposé cette évocation contre le président clubiste qui était présent sur le banc, alors que l’examen de son dossier disciplinaire était en cours auprès de la Fédération tunisienne de football.

Selon les responsables chebbiens, Youssef El Almi n’avait pas le droit d’être présent sur la main courante parce que d’après l’article 31 du code disciplinaire de la FTF, tout dirigeant expulsé ou signalé par l'arbitre sur la feuille de match (face à l’AS Soliman) est automatiquement suspendu jusqu'à décision de la Commission de discipline compétente. Ils ont également appelé à l’application de l’article 45 et de faire perdre le Club africain sur tapis vert.