Liberté de la presse: Nette régression de la Tunisie

RSF

Le classement mondial de la liberté de la presse, publié par l'organisation Reporters sans frontières, ce mardi 3 mai 2022, à l'occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse, a confirmé une forte régression de la Tunisie.

En effet, notre pays a perdu 21 places, passant de la 73e au 94e rang. Ceci s’explique, selon RSF, par  "les effets des mesures exceptionnelles prises par le président de la République, Kais Saïed, le 25 juillet 2021".

Le représentant de RSF pour l'Afrique du Nord a expliqué dans une déclaration médiatique qu'il y a "une restriction claire sur la ligne éditoriale des médias publics et sur certains médias privés. Il y a une plus grande facilité à arrêter des journalistes, à les mettre en garde à vue et même en prison, comme on l'a constaté ces derniers mois. C'est ce qui pourrait expliquer aussi le recul de la Tunisie", a-t-il encore constaté.