Réseau de trafic de nourrissons: Quatre à sept ans de prison ferme

Trafic de nourrissons :Des peines allant de 4 à 7 ans pour les accusés

La quatrième Chambre criminelle du Tibunal de première instance de Tunis a prononcé des peines allant de 4 à 7 ans de prison, contre les membres d'un réseau composé de quatre prévenus, dont une infirmière, impliqués dans le trafic d'enfants, nés hors  mariage.

D'après les pièces du dossier, les recherches sont parties à partir d'une dispute qui avait éclaté entre deux accusées, une jeune fille et une infirmière, à propos du partage d'une somme d'argent, résultant de la vente d'un nourrisson.

Les investigations ont révélé que la jeune fille avait eu des relations sexuelles, à plusieurs reprises, avec un adulte, jusqu'à tomber enceinte. Son partenaire et père de l'enfant l'a alors informée qu'il connaissait une infirmière qui pourra les aider à s'en débarrasser, en le vendant. La jeune fille a effectivement cédé le nourrisson à une famille aisée de Sidi Bouzid.

A partir de là, d'autres personnes, liées à ce réseau de trafic de bébés ont été découvertes. Tous les accusés ont avoué être impliqués dans la vente de trois bébés, nés hors  mariage.