Attaque de la maison de Ben Jeddou: A-t-on laissé faire ?

issam-dardouri

Issam Dardouri, président de l’Organisation tunisienne de la sécurité et du citoyen, a révélé, dans l’émission "Jaweb Hamza" (Répondez à Hamza), de ce dimanche 16 janvier 2022, que les services de sécurité étaient au courant du plan d’attaque terroriste qui a visé la maison de l’ancien ministre de l’Intérieur Lotfi Ben Jeddou, à Kasserine en mai 2014.

Il a ajouté que le terroriste Mourad Rtibi, arrêté au début de l’année 2014, a reconnu dans ses aveux qu’il a été chargé par un second élément terroriste, à savoir Mourad Gharsalli, de surveiller la maison de Lotfi Ben Jeddou et le café appartenant à son frère.

Dardouri a souligné que la direction centrale de la lutte antiterroriste a été alertée, quatre mois avant l’attaque, mais aucune mesure n’a été prise pour la déjouer. Il a ajouté que les deux cadres sécuritaires, lanceurs d’alerte, n’ont même pas participé à la réunion consacrée au sujet. "Au lieu de renforcer la sécurité autour de la maison de Lotfi Ben Jeddou, il a été décidé de réduire le nombre des agents de sécurité. Quatre sécuritaires sont tombés en martyrs, à cause de cette décision", a-t-il dit.