Allègement du déficit budgétaire de 16%

déficit

Le déficit budgétaire a régressé de 16%, durant les dix premiers mois de 2021, pour se situer au niveau de 4,5 milliards de dinars, selon le document de l’Exécution du Budget de l’Etat, publié ce samedi, par le ministère de Finances.

Cet allègement est du à une amélioration des ressources budgétaires de 9%, passant de près de 24 milliards de dinars à 26,1 milliards de dinars, durant la période octobre 2020- octobre 2021, et ce, suite à l’accroissement des recettes fiscales de 13%, à 24,6 milliards de dinars.

De même, les charges budgétaires ont augmenté, mais à un rythme moins important (6,6%), à 30,6 milliards de dinars.

La hausse des charges est expliquée essentiellement, par l’accroissement de dépenses de rémunération de 5% (à 16,6 milliards de dinars), et d’intervention de 12% (à 6,4 milliards de dinars).Le document du ministère de Finances a fait ressortir, aussi, une hausse au niveau des ressources de trésorerie de 10%, à près de 14 milliards de dinars, dont les ressources d’emprunt représentent 88% de ce montant.

Les ressources d’emprunt extérieur s’élèvent à 6,7 milliards de dinars, alors que celles d’emprunt intérieur sont de l’ordre de 5,5 milliards de dinars.

Pour ce qui est des charges de trésorerie, elles comprennent, surtout, le remboursement du principal de la dette (8,1 milliards de dinars), et le financement du déficit (4,4 milliards de dinars), outre les prêts et avances nets du trésor (1,3 milliard de dinars).