Mosaique FM

Maroc: Saisie de plus d'une tonne de cocaïne à Tanger

cocaine

La police marocaine a saisi lundi 1,35 tonne de cocaïne à  Tanger (nord) en provenance du Brésil, une des plus grosses quantités de poudre blanche saisies au Maroc ces dernières années, selon la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

"Les services de la Sûreté nationale au port de Tanger Med ont mis en échec, lundi, une grande opération de trafic international de drogue et de psychotropes et saisi une tonne et 355 kg de cocaïne", a précisé la DGSN dans un communiqué.

Les services de police ont été alertés par la méthode de scellement suspecte d'un conteneur à bord d’un bateau de croisière battant pavillon d’un "Etat européen", non divulgué, qui était parti de Brésil à destination des ports d’Anvers (Belgique) et de Portbury (sud de l'Angleterre).

A la suite d'une fouille conduite par la brigade cynophile, la drogue a été découverte emballée et dissimulée dans 40 valises noires, ajoute la DGSN.

"Cette opération sécuritaire s’inscrit dans le cadre des efforts continus déployés (...) pour lutter contre les opérations de trafic international de cocaïne et neutraliser les dangers et menaces émanant des réseaux du crime organisé transnational", souligne le communiqué.

Une enquête a été ouverte "en vue d’identifier l’ensemble des personnes liées à ce réseau criminel impliqué dans la tentative de trafic de cargaisons de cocaïne, ainsi que ses ramifications régionales et internationales".

Depuis plusieurs années, la police marocaine multiplie les saisies importantes de cocaïne, les cartels sud-américains se servant du royaume comme d'une plaque tournante vers l'Europe.

En octobre 2017, un peu plus de 2,5 tonnes de cocaïne pure en provenance du Venezuela, d'une valeur marchande estimée à des centaines de millions de dollars, avaient été saisies en plusieurs endroits du Maroc, un coup de filet record.

En décembre 2018, la police marocaine avait découvert plus d'une tonne de cocaïne originaire d'Amérique latine lors d'une opération près de la ville côtière d'El Jadida (ouest).

La drogue avait été acheminée de l'un des pays d'Amérique latine par un navire commercial avant d'être déchargée au large des eaux territoriales du royaume et transférée ensuite à bord d'un navire de pêche vers les côtes d'El Jadida.

(AFP)

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nous utilisons des cookies et d'autres données pour fournir, maintenir et améliorer nos services et publicités. Si vous acceptez, nous personnaliserons le contenu et les annonces que vous voyez. Nous avons également des partenaires qui mesurent l'utilisation de nos services.

J' accepte