Publicité
Actualités Maghreb

Algérie : lourdes peines pour d'ex responsables de l'ère Bouteflika

24 Juin 2020 16:17

La justice algérienne a prononcé mercredi de lourdes peines de prison à l'encontre d'anciens hauts responsables politiques et un patron du secteur automobile, lors d'un nouveau procès pour corruption concernant l'ère Bouteflika.

Sur les 17 personnes jugées, 15 ont été condamnées à des peines allant de deux à 20 ans de prison. Deux autres ont été relaxées.

Les accusés étaient jugés pour "blanchiment et transfert à l'étranger de capitaux issus des revenus criminels", "corruption", "trafic d'influence", et "pression sur des fonctionnaires publics pour l'obtention d'indus privilèges", selon l'agence officielle APS.

Ahmed Ouyahia, qui avait été Premier ministre du président déchu Abdelaziz Bouteflika, a été condamné à 12 ans de prison ferme.

Mourad Oulmi, PDG du groupe automobile Sovac, distributeur des véhicules Volkswagen et partenaire du géant allemand dans une usine d'assemblage en Algérie, a écopé d'une peine de 10 ans de prison ferme. Son frère Khider Oulmi a été condamné à sept ans de prison ferme. Tous les deux sont déjà en détention.

L'épouse de Mourad Oulmi, Fatiha Benmoussa, qui est en fuite, a été condamnée par contumace à 20 ans de prison ferme, tout comme l'ancien ministre de l'Industrie Abdeslam Bouchouareb, également à l'étranger.

Le juge a également ordonné, selon les médias locaux, la saisie de tous les biens de la famille Oulmi et le gel de leurs comptes bancaires, ainsi que la saisie des comptes bancaires de M. Ouyahia.

Parmi les autres accusés, l'ex-ministre de l'Industrie Youcef Yousfi et l'ex PDG d'une banque publique, le Crédit populaire d'Algérie (CPA), Omar Boudhiab, ont été condamnés à trois ans de prison ferme.

M. Ouyahia et un autre ex-Premier ministre, Abdelmalek Sellal, sont poursuivis dans un autre procès pour corruption qui a débuté dimanche.

Ces deux ex responsables purgent déjà des peines de 15 ans et 12 ans respectivement dans une autre affaire de corruption liée au financement de la campagne électorale de M. Bouteflika.

De vastes enquêtes pour corruption et népotisme avaient été lancées après la démission, sous la pression d'un mouvement de contestation inédit, de M. Bouteflika en avril 2019.

(AFP)

0 Commentaires

 

Voir plus

Maroc: Interdiction de déplacements de et vers huit villes

26 Juillet 2020 21:26
Les autorités marocaines ont décidé d'interdire à partir de lundi les déplacements de et ...

Libye: Le Parlement pour une intervention directe de l'Egypte

14 Juillet 2020 09:20
Le parlement basé dans l'est de la Libye qui appuie le maréchal Khalifa Haftar, a indiqué ...

Le ministre algérien des Affaires étrangères en visite en Tunisie

12 Juillet 2020 21:01
Le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, effectuera, ...

Algérie: Il se rétablit du coronavirus à 107 ans

10 Juillet 2020 08:14
Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a présidé jeudi une réunion de travail pour faire ...

Rapatriement de 250 Tunisiens de Libye

06 Juillet 2020 15:26
Quelque 250 Tunisiens ont été rapatriés de Libye, ce lundi, à travers le poste-frontalier de ...

Libye: raids ''étrangers" contre une base clé selon le gouvernement

05 Juillet 2020 19:44
Le Gouvernement d'union nationale (GNA) reconnu par l'ONU et basé à Tripoli, a ...

Algérie : Accueil solennel des restes des combattants après 170 ans

04 Juillet 2020 08:36
Les restes de 24 combattants algériens tués au début de la colonisation ...

Algérie : Hausse record des contaminations en 24 heures

27 Juin 2020 10:57
L’Algérie a enregistré depuis jeudi 240 cas de contaminations au coronavirus, soit un record en ...

Covid-19 : 149 nouvelles contaminations et 7 nouveaux décès en Algérie

22 Juin 2020 18:58
149 nouvelles contaminations par le coronavirus ont été enregistrées en ...
Commentaires