Publicité
Actualités Maghreb

Haftar assure avoir obtenu le mandat du peuple pour gouverner la Libye

27 Avril 2020 22:40

Le maréchal Khalifa Haftar, a assuréce  lundi avoir obtenu le "mandat du peuple" pour gouverner la Libye, promettant de poursuivre son offensive contre Tripoli.

Appuyé par un parlement installé dans l'est de la Libye, le maréchal Haftar s'oppose au gouvernement d'union nationale (GNA) basé à Tripoli et reconnu par l'ONU.

Dans un discours sur la chaîne de télévision Libya al-Hadath, son bras médiatique, le maréchal a affirmé lundi soir "accepter la volonté du peuple et son mandat", sans préciser auprès de quelle institution il avait reçu ledit "mandat du peuple".

Il n'a pas indiqué non plus les implications politiques de ce "mandat", notamment le rôle qu'y joueraient le parlement dans l'est du pays et le gouvernement parallèle nommé par cette assemblée élue en 2014.

Ses forces "œuvreront à mettre en place les conditions nécessaires pour la construction des institutions pérennes d'un Etat civil", a-t-il affirmé.

Le maréchal a également annoncé "la fin de l'accord de Skhirat" signé fin 2015 au Maroc sous l'égide de l'ONU, dont est issu le GNA. En 2017, l'homme fort de l'est libyen avait déjà assuré que l'accord avait "expiré".

Le 23 avril, M. Haftar avait demandé aux Libyens de choisir une institution pour lui confier la mission de gouverner le pays après la fin, selon lui, de l'accord de Skhirat. Il avait alors évoqué la mise en place d'une "déclaration constitutionnelle" censée régir le pays.

Le parlement n'a pas commenté pour l'instant l'annonce du maréchal.

Mohammed Ali Abdallah, un conseiller politique du GNA a estimé que M. Haftar "a révélé une fois de plus au monde ses intentions autoritaires". 

"Il ne cherche plus à cacher son mépris pour une solution politique et pour la démocratie en Libye. Sa déclaration de ce soir est un dernier acte désespéré d'un homme vaincu", a déclaré M. Abdallah.

Plongée dans le chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est déchirée aujourd'hui par une lutte de pouvoir entre M. Haftar et le GNA.

Accusé par ses détracteurs de vouloir instaurer une nouvelle dictature militaire en Libye, le maréchal Haftar tente depuis avril 2019 de s'emparer de la capitale Tripoli. Le conflit a fait des centaines de morts et plus de 200.000 déplacés.


 

0 Commentaires

 

Voir plus

Le ministre algérien des Affaires étrangères en visite en Tunisie

12 Juillet 2020 21:01
Le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, effectuera, ...

Algérie: Il se rétablit du coronavirus à 107 ans

10 Juillet 2020 08:14
Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a présidé jeudi une réunion de travail pour faire ...

Rapatriement de 250 Tunisiens de Libye

06 Juillet 2020 15:26
Quelque 250 Tunisiens ont été rapatriés de Libye, ce lundi, à travers le poste-frontalier de ...

Libye: raids ''étrangers" contre une base clé selon le gouvernement

05 Juillet 2020 19:44
Le Gouvernement d'union nationale (GNA) reconnu par l'ONU et basé à Tripoli, a ...

Algérie : Accueil solennel des restes des combattants après 170 ans

04 Juillet 2020 08:36
Les restes de 24 combattants algériens tués au début de la colonisation ...

Algérie : Hausse record des contaminations en 24 heures

27 Juin 2020 10:57
L’Algérie a enregistré depuis jeudi 240 cas de contaminations au coronavirus, soit un record en ...

Algérie : lourdes peines pour d'ex responsables de l'ère Bouteflika

24 Juin 2020 16:17
Algérie : lourdes peines pour d'ex responsables de l'ère Bouteflika

Covid-19 : 149 nouvelles contaminations et 7 nouveaux décès en Algérie

22 Juin 2020 18:58
149 nouvelles contaminations par le coronavirus ont été enregistrées en ...

Libye: Les menaces du Caire sont une ''déclaration de guerre''

21 Juin 2020 21:20
Le Gouvernement libyen d'union nationale (GNA), reconnu par l'ONU, a dénoncé ce ...
Commentaires