Publicité
Actualités Maghreb

Parlement mauritanien: Le français plus traduit, mais pas interdit

05 Février 2020 22:45

Le Parlement de Mauritanie a décidé que les débats ne seraient plus traduits en langue française à l'intention des députés, une décision qui ne signifie pas qu'elle y est interdite, ont indiqué ce mercredi des responsables mauritaniens après une déclaration du président de l'Assemblée.

Ancienne colonie française d'Afrique du nord-ouest, la Mauritanie compte une langue officielle, l'arabe, et trois langues "nationales", le poular, le soninké et le wolof.

Mais le français reste une langue de travail dans les administrations et des députés continuent à l'utiliser au sein du Parlement. Il est également présent à tous les niveaux de l'enseignement.

Le président de l'Assemblée nationale, Cheikh Ould Baya, a toutefois affirmé récemment aux députés que tenir un discours en français dans l'hémicycle "n'a plus de sens".

"Si vous parlez aux Mauritaniens, vous avez quatre langues d'expression qui sont prévues dans l'Assemblée", a-t-il dit, selon un enregistrement que l'AFP s'est procuré.

Les milieux francophones se sont émus de cette déclaration, interprétée comme une interdiction du français.

"Cette information est tout simplement infondée", a répondu mercredi dans un communiqué l'Assemblée nationale.

"Le français, comme toute autre forme d'expression, n'a jamais fait l'objet d’une quelconque interdiction dans l'hémicycle et certains députés continuent à en faire usage. Pas plus tard que durant la dernière plénière, d'honorables députés se sont éloquemment exprimé dans cette langue, qui reste en effet, à côté de l'arabe, l'une des langues de communication écrite dans les documents, lois et correspondances de l'Assemblée Nationale", selon le communiqué.

Ce qui est en revanche exact, c'est que le français ne sera dorénavant "tout simplement plus traduit" vers les quatre langues officielle et nationales, précise l'Assemblée.

"Comme beaucoup de députés ne sont pas francophones, le président encourage les intervenants à s'exprimer dans les langues traduites", explique le texte.

"Ce qu'il y a, c'est que l'interprétation des débats, faute de moyens et en conformité avec le règlement intérieur, est pour le moment réservée aux seules langues nationales", a déclaré à l'AFP le secrétaire général de l'Assemblée, Abdallahi Ould Saleh.

"C'est simplement une question d'organisation, un choix pris par des commissions parlementaires qui ont veillé à l'élaboration d'un nouveau règlement intérieur qui stipule que +l'administration de l'Assemblée nationale assure l’interprétariat des débats au sein de la chambre vers les langues nationales+", a-t-il ajouté.  

0 Commentaires

 

Voir plus

Coronavirus: le confinement partiel étendu à toute l'Algérie

04 Avril 2020 21:51
L'Algérie a pris samedi la décision d'étendre les mesures de confinement partiel à ...

Algérie : Prolongement de la suspension des manifestations sportives

01 Avril 2020 17:19
Le ministère de la Jeunesse et des Sports algérien a décidé mercredi de ...

Algérie: grâce présidentielle pour 5.000 condamnés

01 Avril 2020 16:58
Algérie: grâce présidentielle pour 5.000 condamnés

Algérie: 45 ingénieurs et techniciens tunisiens coincés à Tebessa

01 Avril 2020 09:12
Environ 45 ingénieurs et techniciens tunisiens travaillant en Algérie sont coincés depuis le 21 ...

L’ancien chef du gouvernement libyen positif au coronavirus (Photos)

27 Mars 2020 09:14
Mahmoud Jebril, ancien chef du gouvernement libyen installé en Egypte est positif au coronavirus.

Premier cas de Coronavirus en Libye

24 Mars 2020 22:41
Le centre national pour la lutte contre les maladie en Libye a déclaré, ce mardi 24 mars, avoir ...

Confinement partiel à Alger, total dans la région la plus touchée

23 Mars 2020 22:32
Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a ordonné lundi soir un confinement partiel à Alger, ...

Coronavirus: 1er vendredi sans Hirak à Alger

20 Mars 2020 16:12
Pour la première fois depuis plus d'un an, les rues d'Alger sont vides un vendredi: le ...

Algérie : Un ex-judoka succombe au coronavirus

20 Mars 2020 10:52
Algérie : Un ex-judoka succombe au coronavirus
Commentaires