Publicité
Actualités Maghreb

Libye: Haftar promet l'impunité à ceux qui se rendent

26 Mai 2019 09:34

Le maréchal libyen Khalifa Haftar promet de laisser "rentrer chez eux" les combattants qui se rendront à ses troupes livrant bataille au chef du gouvernement reconnu par la communauté internationale, Fayez al-Sarraj, selon un entretien à l'hebdomadaire français Le Journal du Dimanche.

"Ceux qui acceptent de hisser le drapeau blanc, de rendre les armes et de rentrer chez eux resteront sains et saufs. Ils ne seront pas poursuivis par l'armée et bénéficieront d'une amnistie", a assuré l'homme fort de l'Est du pays lors d'une interview réalisée à Paris.

"Bien sûr que la solution politique reste l'objectif", a assuré le maréchal, pressé par de nombreux pays, dont la France, de cesser les combats qui font rage aux portes de Tripoli. "Mais, pour revenir à la politique, il faut d'abord en finir avec les milices. Le problème à Tripoli est d'ordre sécuritaire. Tant que des milices et des groupes terroristes y perdurent, il ne peut être résolu (...) La solution est de faire régner la paix et la sécurité à Tripoli, d'y ôter le poids que constituent les milices. Si celles-ci rendent les armes, alors il n'y aura même pas besoin de cessez-le-feu", a-t-il estimé.

"Nous ne voulons pas que cette guerre dure. Nous souhaitons une issue rapide", a-t-il ajouté, affirmant que la tenue d'élections restait son "objectif". "Mais il faut qu'elles soient honnêtes et transparentes".

Qualifiant de "foutaises" les propositions de son ennemi, Fayez al-Sarraj, qui lui demande de retirer ses troupes, Khalifa Haftar a assuré que ses combattants "continuaient d'avancer" vers Tripoli.

Le maréchal a par ailleurs une nouvelle fois réfuté le risque d'une partition du pays, évoqué par l'émissaire de l'Onu pour la Libye Ghassan Salamé. "La partition de la Libye, c'est peut-être ce que nos adversaires veulent. C'est peut-être ce que Ghassan Salamé souhaite aussi. Mais tant que je serai vivant, jamais cela ne se produira."

La Libye est plongée dans le chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011 après une révolte populaire soutenue militairement par l'Occident. Depuis le lancement le 4 avril de l'offensive de Khalifa Haftar contre Tripoli, les combats ont fait au moins 510 morts et près de 2.500 blessés et poussé à la fuite plus de 80.000 personnes, selon des agences de l'ONU.

0 Commentaires

 

Voir plus

Abdelkader Bensalah limoge de hauts responsables de l’Armée

15 Août 2019 08:30
Le chef de l’Etat par intérim, Abdelakder Bensalah, a mis fin aux fonctions de plusieurs hauts ...

Libye: l'ONU appelle les belligérants à une trêve humanitaire

09 Août 2019 11:31
La Mission d'appui de l'ONU en Libye (Manul) a appelé les belligérants libyens, ...

Libye: 42 morts dans un raid aérien

05 Août 2019 12:52
Au moins 42 personnes ont été tuées et des dizaines blessées dans un raid aérien dimanche soir ...

Libye: un avion de ligne échappe de près à un bombardement

05 Août 2019 11:50
Un avion de ligne libyen qui s’apprêtait à atterrir à l'aéroport de Mitiga, le seul ...

L’ambassade du Maroc annule une réception officielle

27 Juillet 2019 20:38
Le ministère marocain des affaires étrangères et de la coopération internationale, a annoncé ...

L’Algérie décrète trois jours de deuil

25 Juillet 2019 21:01
Selon notre correspondant, Abdallah Naceri, la présidence de la république algérienne a annoncé ...

Algérie : L'ancien ministre de la Justice interdit de voyage

23 Juillet 2019 22:17
Le procureur de la République auprès du Tribunal Sidi M'hamed en Algérie a chargé ...

Maroc : Les assassins des deux Scandinaves encourent la peine de mort

18 Juillet 2019 12:59
La dernière audience du procès des assassins présumés de deux jeunes Scandinaves, décapitées ...

Vidéo: Le témoignage d'une Marocaine battue par son mari (Vidéos)

17 Juillet 2019 00:05
Dans une vidéo difficilement soutenable publiée sur l'une des pages Facebook, une femme en ...
Commentaires