Mosaique FM

La Coupe arabe: Une bouffée d'oxygène pour les Tunisiens au Qatar

Coupe arabe

Oublier les soucis du quotidien, le temps d’une série de rencontres, c’est forcément l’effet Coupe arabe ici à Doha. Cette édition, qui se déroule sous l'égide de la FIFA, apporte, avec elle, son lot d’émotions et de ferveur partagée.

Présente à Doha pour assurer la couverture de cette compétition, Mosaïque FM a demandé aux Tunisiens résidant au Qatar de dire comment ils suivent la Coupe Arabe et quelles sont les chances de notre pays.
 

Malek (28 ans, Tunisien qui vit au Qatar depuis trois ans et demi)
« Au Qatar, je ne regarde pas les matchs des Aigles de Carthage dans un lieu public. Lors de la CAN par exemple, je le fais au sein d’une petite communauté de Tunisiens. C’est une très bonne occasion pour se réunir et bavarder un peu autour d'un café. En effet, je ne suis pas un grand amoureux du football, mais j'apprécie ce genre d'événement plutôt pour l’ambiance. Ça fait du bien de se retrouver, de voir du monde, d’entendre la foule qui crie. On retrouve une humanité qu’on avait perdue ces derniers temps à cause du covid-19. Quant à cette Coupe Arabe, nous serons certainement présents dans les tribunes et nous sommes désormais très optimistes et espérons décrocher le titre. C’est le moment ou jamais pour retrouver notre gloire. Cette génération mérite d’être championne arabe”.


Mahmoud (tunisien installé depuis 9 ans à Doha)


“L’ambiance qui accompagne les matchs de notre sélection et cette Coupe Arabe est absolument folle. Après des mois de restrictions, c’est bien de revoir le sourire des gens, ça fait plaisir. Le moment est convivial, c’est aussi un moyen pour les gens de se rencontrer. Le protocole sanitaire ne nous dérange pas, nous avons l’habitude de porter le masque. Pour les matchs de la Tunisie, pas question de rester à la maison. Je m’installe avec des amis dans un café populaire à Souq Waqif. Nous fumons de la chicha et nous supportons notre pays. J’espère qu’on se retrouvera dans la finale. Ce sera la grande fête".


Jasser (24 ans, Tunisien qui vit au Qatar depuis un an)
« C’est indéniablement un événement très important pour le sport arabe, et c’est un grand honneur de voir notre équipe nationale jouer ici. Les gens avaient besoin de ce plaisir. Je n’aime pas beaucoup le football, mais quand je vois qu’un match peut faire plaisir à toute la société, pourquoi le bouder ? Je trouve également que nos joueurs ont brillé lors de la première journée sans même avoir bénéficié de suffisamment de matchs de préparation. Quant à moi, je n’ai pas suivi le match de notre sélection en direct, compte tenu de quelques engagements, mais je vais le revoir certainement sur Internet. Je trouve que nous sommes sur la bonne voie et j’espère qu’on réussira à réaliser un exploit de taille lors de cette édition».


Mohamed Ali Arfaoui
    

 

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nous utilisons des cookies et d'autres données pour fournir, maintenir et améliorer nos services et publicités. Si vous acceptez, nous personnaliserons le contenu et les annonces que vous voyez. Nous avons également des partenaires qui mesurent l'utilisation de nos services.

J' accepte