Mosaique FM

Dopage : Six cas positifs aux Jeux olympiques et paralympiques 2020

jeux-olympiques

L'Agence internationale de contrôles anti-dopage (ITA) a révélé qu'un total de 6 200 échantillons ont été collectés sur des athlètes pendant les Jeux olympiques et Paralympiques de Tokyo, à partir de plus de 5 000 contrôles de dopage, effectués sur 4 255 athlètes, soit plus d'un tiers des participants.

Dans son rapport, truffé de chiffres et de données, l'instance a expliqué que le contexte sanitaire des deux événements ne l'a pas empêchée de mettre "pleinement en oeuvre son programme antidopage" dans la capitale japonaise.

"Au final, seulement six violations des règles antidopage ont été constatées à ce jour, à l'issue du programme de contrôle de l'ITA. La grande majorité des contrôles antidopage étaient ciblés et ont suivi une approche de qualité, basée sur une évaluation approfondie des risques, des performances et des renseignements disponibles", a indiqué l'ITA.

Proportionnellement à la taille des délégations, le plus grand nombre de tests a été mis en œuvre sur les athlètes du ROC (Comité olympique russe), de la Chine, des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de l'Australie.

L'athlétisme, les sports aquatiques, le cyclisme, l'aviron et l'haltérophilie figurent parmi les disciplines ayant fait l'objet du plus grand nombre de contrôles antidopage. Environ deux tiers des contrôles ont été effectués en compétition, pour un tiers réalisés hors compétition.

Il est à noter qu'une partie de ces tests hors compétition ont été menés à l'extérieur du Japon, afin de tenir compte de la durée plus réduite du séjour des athlètes au village olympique.

(TAP)

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nous utilisons des cookies et d'autres données pour fournir, maintenir et améliorer nos services et publicités. Si vous acceptez, nous personnaliserons le contenu et les annonces que vous voyez. Nous avons également des partenaires qui mesurent l'utilisation de nos services.

J' accepte