Mosaique FM

Le Congrès américain évite in extremis une paralysie de l'Etat fédéral

Congrès américain

Joe Biden doit promulguer vendredi le budget des Etats-Unis, voté au Congrès qui, au terme de longues journées de tractation,  a évité in extremis une paralysie des services fédéraux, avant d'affronter d'autres dossiers brûlants sur la colline du Capitole.

Par 69 voix contre 28, le Sénat a approuvé jeudi soir une loi de finances qui prolonge le budget actuel jusqu'au 18 février, adoptée quelques heures plus tôt à la Chambre des représentants.

Ce texte a fait l'objet de négociations acharnées au Congrès américain, une poignée d'élus républicains ayant tenté de provoquer une paralysie des services fédéraux -- ne serait-ce que quelques jours -- pour protester contre les obligations vaccinales mises en place par le gouvernement Biden.

Il revient désormais au président démocrate de promulguer ce budget avant  minuit afin d'éviter que les financements de l'Etat fédéral ne soient soudainement coupés, forçant des centaines de milliers de travailleurs au chômage technique.

Soucieux d'éviter cette situation très impopulaire chez les Américains, le président Biden et les responsables parlementaires, démocrates comme républicains, avaient exhorté leurs troupes à rentrer dans le rang et approuver ce texte sans attendre.

Le chef de la majorité démocrate au Sénat Chuck Schumer s'est réjoui de ce rare moment d'union dans un Congrès d'ordinaire abonné aux querelles partisanes. "Je remercie les élus de cette chambre de nous avoir protégés d'une paralysie inutile et coûteuse", a-t-il dit. 

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nous utilisons des cookies et d'autres données pour fournir, maintenir et améliorer nos services et publicités. Si vous acceptez, nous personnaliserons le contenu et les annonces que vous voyez. Nous avons également des partenaires qui mesurent l'utilisation de nos services.

J' accepte