Mosaique FM

L'Equateur interdit l'exportation d'oxygène médical

oxygène médical

L'Equateur a interdit, hier lundi, l'exportation d'oxygène médical, utilisé pour traiter les patients atteints du Covid-19, et a plafonné le prix de ce produit en raison de la hausse de la demande dans le pays, a annoncé le Comité national des opérations d'urgence (COE).

"Il est logique que nous donnions la priorité aux besoins de nos compatriotes équatoriens, car il s'agit d'un élément fondamental pour sauver des vies", a déclaré le président du COE Juan Zapata lors d'une conférence de presse, faisant état d'un doublement de la demande dans le pays.

M. Zapata a précisé que la mesure n'affecterait pas les accords humanitaires conclus par l'Equateur pour la livraison d'oxygène médical. La décision du Comité exclut également les accords de vente qui ont été signés avant l'annonce.  

"Il se peut que pour certaines entreprises il soit plus productif d'exporter, mais nous devons être conscients et solidaires du pays, la production doit par conséquent rester en Equateur", a souligné M. Zapata. 

Et pour lutter contre la spéculation sur le prix de l'oxygène, le président du COE a décidé d'en plafonner le prix.

"La décision est prise à la suite d'une demande des gouverneurs et maires qui ont constaté un déficit (d'oxygène médical) et surtout l'existence de spéculation, c'est pour cela que des plafonds sont fixés", a détaillé Juan Zapata. 

Le Comité a décidé que le prix de six mètres cubes d'oxygène médical ne pourra pas dépasser 36,20 dollars, celui de huit mètres cubes 48 dollars, et celui de dix mètres cubes 60 dollars.

En avril, l'Equateur a également fixé un plafond de 45,08 dollars pour le prix des tests PCR. Avant cette mesure, un tel test pouvait coûter entre 80 et 120 dollars.

Cette nation d'Amérique du sud a battu un record mensuel en avril avec 53.107 cas comptabilisés de Covid-19, contre 42.600 cas en mars. Face à l'augmentation des infections, le président Lenin Moreno, qui quittera ses fonctions le 24 mai, a déclaré l'état d'urgence et imposé un couvre-feu. 

Depuis le début de la pandémie, le pays de 17,5 millions d'habitants a enregistré quelque 388.046 cas de Covid-19, dont 18.765 morts.
 

Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Iftar
Imsak
Awel Sa3a

Awel Sa3a

05:00 - 06:00

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nous utilisons des cookies et d'autres données pour fournir, maintenir et améliorer nos services et publicités. Si vous acceptez, nous personnaliserons le contenu et les annonces que vous voyez. Nous avons également des partenaires qui mesurent l'utilisation de nos services.

J' accepte