Mosaique FM

Covid-19 : Un troisième confinement  en France ? 

Covid-19 : Une troisième confinement  en France ? 

La France a pu vacciner, jusqu'à présent, un million de personnes contre le coronavirus mais le nombre de contaminations ne cesse d'augmenter et celui des décès est toujours inquiétant.


A cet effet, la France met en place, à compter de ce dimanche 24 janvier 2021, de nouvelles mesures plus strictes et ce, dans le but d'éviter un confinement général qui reste, quand même, une hypothèse de plus en plus évoquée.


Dans un entretien avec les lecteurs du journal le Parisien, le ministre français de la Santé, Olivier Véran, a indiqué que la possibilité du confinement général, qui serait le troisième, est évoquée mais qu'il attendait "d'abord d'être fixé sur les effets du couvre-feu".


"On le saura la semaine prochaine. Si ça ne baisse pas, si les variants commencent à se diffuser partout, alors on prendra des mesures supplémentaires, évidemment. Et cela s'appelle le confinement. Si on voit que le virus se remet à progresser fortement, on ferme.", a-t-il répondu à une lectrice du Parisien.

"Il faut que le couvre-feu fonctionne, qu'on parvienne à tenir bon face au variant et à gagner du temps. Dans le meilleur des scénarios, on arrivera à faire baisser la pression épidémique. Si ce n'est pas le cas, on n'attendra pas le mois de mars pour agir. On suit au jour le jour l'évolution des effets du couvre-feu. On n'attendra pas qu'une nouvelle vague arrive pour prendre les bonnes mesures", a expliqué le ministre à un autre lecteur.


Pour sa part, le directeur de l'Institut de recherche vaccinale (VRI) au CHU Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne), Yves Lévy, a assuré, dans une déclaration accordée au Journal du Dimanche, que "l'urgence absolue est de vacciner les plus fragiles avec les vaccins dont la France dispose pour les protéger contre la maladie".


S'exprimant à la même source, Dr Lévy a estimé que ces vaccins peuvent être, en partie, efficaces face aux nouveaux variants mais l'idée d'atteindre une "immunité de groupe" est "illusoire" . Et d'ajouter que bloquer l'arrivée du mutant anglais est "une mission impossible". 


"Du surcroît, le confinement reste l'arme la plus efficace", a-t-il conclu.

De son côté, le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Banquer, a, également, déclaré au JDD que la situation à  l'heure actuelle permet la continuité scolaire. Il a, tout de même, précisé que les responsables de l'éducation restent vigilants. 


" Je préfère les modalités qui ont prévalu en novembre avec les établissements ouverts, d'autant que nous constatons a posteriori que notre stratégie a fonctionné», a poursuivi le ministre.


"Tout notre travail consiste à éviter cette hypothèse, même si elle reste concevable en cas de nécessité absolue. L'école reste essentielle pour nos enfants", a encore ajouté le ministre.


Toujours selon le JDD,le président français, Emmanuel Macron, devrait prendre la parole au cours de la semaine pour annoncer un reconfinement.
 

Top Matin

Top Matin

00:00 - 05:00

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nous utilisons des cookies et d'autres données pour fournir, maintenir et améliorer nos services et publicités. Si vous acceptez, nous personnaliserons le contenu et les annonces que vous voyez. Nous avons également des partenaires qui mesurent l'utilisation de nos services.

J' accepte