Publicité
Actualités International

L’Inde fait taire TikTok

30 Juin 2020 10:52

L'Inde a interdit lundi 59 applications chinoises, dont les très populaires TikTok et WeChat, en invoquant sa sécurité nationale et des inquiétudes concernant le respect de la vie privée, quelques semaines après un affrontement meurtrier à la frontière himalayenne entre les deux puissances nucléaires.

"Le gouvernement indien a décidé de ne plus autoriser l'usage de certaines apps (...) Cette décision vise à assurer la sécurité et la souveraineté du cyberespace indien", a déclaré le ministère des Technologies de l'information dans un communiqué.

Ces applications "se livrent à des activités (...) portant préjudice à la souveraineté et à l'intégrité de l'Inde, à la défense de l'Inde, à la sécurité de l'Etat et à l'ordre public", a-t-il expliqué

Selon le communiqué, cette mesure a été prise après le dépôt auprès du ministère de plusieurs plaintes pour vol présumé de données et violations des règles en matière de respect de la vie privée.

La date de mise en œuvre de cette interdiction n'était pas claire dans l'immédiat.

Les relations entre les deux pays les plus peuplés du monde se sont tendues après la mort de 20 soldats indiens lors de combats mi-juin à mains nues avec des soldats chinois le long de leur frontière disputée, objet d'une guerre en 1962.

New Delhi a accusé Chine d'avoir fait intrusion sur son territoire, une accusation rejetée par Pékin. Des milliers de soldats sont en état d'alerte des deux côtés, même si les deux parties affirment essayer de résoudre ce conflit à travers le dialogue.

La mort des soldats indiens a suscité une vague d'indignation en Inde, déclenchant des appels à l'interdiction d'entreprises chinoise.

Les téléphones portables chinois représentent 65% du marché indien, alors que les applications de partage de vidéos comme TikTok et Helo sont très populaires chez les jeunes indiens. Le nombre d'usagers de TikTok en Inde est estimé à 120 millions, soit le plus grand marché international de cette application.

Parmi les autres apps interdites figurent Weibo (équivalent chinois de Twitter) ou encore le jeu Clash of Kings.

0 Commentaires

 

Voir plus

Google va investir 10 milliards de dollars en Inde

14 Juillet 2020 07:32
Le géant américain de l'internet Google a annoncé lundi un investissement de dix milliards ...

OMS: La situation pourrait s'empirer si ...

13 Juillet 2020 20:56
Pour l'Organisation mondiale de la santé, "le virus reste l'ennemi public numéro un" ...

Décès de la plus jeune fille de Nelson Mandela

13 Juillet 2020 17:46
Zindzi Mandela, la plus jeune fille du premier président sud-africain Nelson Mandela et prix Nobel ...

Coronavirus au Maroc: la ville de Tanger reconfinée

13 Juillet 2020 11:59
Coronavirus au Maroc: la ville de Tanger reconfinée

Pologne: Duda réélu

13 Juillet 2020 10:45
Le président Duda réélu à la tête de la Pologne

Chasse à l'homme à la ''Rambo'' en Allemagne

13 Juillet 2020 09:48
Plusieurs dizaines de policiers avec hélicoptères se sont déployés ce lundi en Allemagne pour ...

Un bus plonge dans un lac en Chine: Acte délibéré du chauffeur

13 Juillet 2020 07:32
Le chauffeur du bus qui a fini sa course dans un lac, tuant 21 personnes en Chine la semaine ...

Consommation d'alcool : Le soudan assouplit la législation

12 Juillet 2020 17:29
Le Soudan a décidé d'autoriser la consommation d'alcool aux non-musulmans, interdite ...

Mali: le président annonce la dissolution de la Cour constitutionnelle

12 Juillet 2020 08:46
Mali: le président annonce la dissolution de la Cour constitutionnelle
Commentaires