Publicité
Actualités Internationale

France: Grande marche contre l'islamophobie

10 Novembre 2019 21:25

Plusieurs milliers de personnes ont défilé dimanche à Paris pour une marche controversée contre l'islamophobie, qui a divisé la classe politique, surtout à gauche, et suscité des critiques acerbes du gouvernement français et de l'extrême droite.  

"Oui à la critique de la religion, non à la haine du croyant", "stop à l'islamophobie", "vivre ensemble, c'est urgent", pouvait-on lire sur des pancartes de manifestants au milieu de nombreux drapeaux français. "Solidarité avec les femmes voilées", ont scandé des participants.

Quelque 13.500 personnes ont marché dans la capitale, selon un comptage réalisé par le cabinet Occurence pour un collectif de médias, dont l'AFP, pour cette mobilisation, initiée par plusieurs personnalités et organisations comme le Collectif contre l'islamophobie en France.

L'appel à manifester a été lancé le 1er novembre dans le quotidien "Libération", quatre jours après l'attaque d'une mosquée à Bayonne (sud-ouest) et sur fond de débat ravivé sur le port du voile et la laïcité.

"On vient alerter, dire qu'il y a un niveau de haine à ne pas dépasser. On est ouverts à la critique mais il ne faut pas dépasser certaines limites dans l'agression", a déclaré à l'AFP un manifestant, Larbi, un entrepreneur de 35 ans.

"On veut se faire entendre, prôner une société mixte et le vivre ensemble, ne pas être écartés de la société" a déclaré à l'AFP Asmae Eumosid, une femme voilée de 29 ans venue de la banlieue parisienne.

"On entend tout et n'importe quoi sur l'islam et sur les femmes voilées aujourd'hui. On essaie de stigmatiser les musulmans, de les mettre à l'écart de la société", a assuré cette ingénieure dans l'automobile.

"Avec ou sans foulard, on en a marre d'être les dernières de la classe", souligne Nadjet Fellah, infirmière, qui s'est battue en Algérie contre le port du voile. "J'ai choisi de ne pas le porter mais ça me fait mal que celles qui le portent soient prises à partie".

Depuis l'appel à manifester, la classe politique se déchire sur cette thématique. La notion-même d'"islamophobie" ainsi que l'identité de certains signataires de l'appel ont conduit une partie de la gauche, dont le Parti socialiste, à ne pas s'y associer.

Le PS a annoncé travailler à l'organisation d'une prochaine manifestation contre le racisme.

Mais dans le cortège parisien, plusieurs élus de la France insoumise (gauche radicale) étaient bien présents au côté de leur chef de file Jean-Luc Mélenchon. 

(AFP)

0 Commentaires

 

Voir plus

Iran : Manifestations après une hausse drastique des prix de l'essence

16 Novembre 2019 07:33
Des manifestations ont éclaté samedi 16 novembre, dans plusieurs villes iraniennes, selon ...

Venise se noie ! (Vidéos)

14 Novembre 2019 09:24
Venise a été touchée par une “acqua alta” (“marée haute” en français) exceptionnelle. ...

Trump : Je suis un grand fan d'Erdogan

13 Novembre 2019 23:04
Le président américain Donald Trump a assuré mercredi être "un ...

Une présidente par intérim en Bolivie

13 Novembre 2019 07:31
Une présidente par intérim en Bolivie

Ryad: Des blessés dans une attaque au couteau lors d'un spectacle

12 Novembre 2019 15:23
Arabie Saoudite: 3 artistes blessés dans une attaque au couteau lors d'un spectacle

Gaza : Assassinat d’une figure des Brigades Al-Qods

12 Novembre 2019 09:23
Gaza : Assassinat de l’une figure des Brigades Al-Qods

Arabie Saoudite : Attaque au couteau lors d'une pièce de théâtre (Vidéos)

11 Novembre 2019 22:58
Trois personnes ont été blessées lundi dans une attaque au couteau à Ryad alors qu'elles ...

Quatre blessés dans le sud-est de la France secoué par un fort séisme

11 Novembre 2019 16:01
Quatre blessés dans le sud-est de la France secoué par un fort séisme

La Turquie se débarrasse des Djihadistes étrangers

11 Novembre 2019 11:57
Ankara a mis sa menace à exécution. La Turquie a commencé, lundi 11 novembre, à expulser des ...
Commentaires