Mosaique FM

L’obésité et le surpoids toucheraient près de 50 % des Tunisiens!

obésité

L’obésité est une pathologie complexe et multifactorielle. Elle est non seulement un facteur de risque de plusieurs maladies comme le diabète, les maladies cardiovasculaires et les cancers, mais elle constitue aussi une maladie chronique en elle-même.

L’obésité est considérée comme la première pandémie non infectieuse de l’Histoire. Toutes les analyses des tendances de ces dernières année montrent une augmentation inquiétante du nombre de personnes obèses ou en surpoids dans le monde.

À l’échelle mondiale, le nombre de cas d’obésité a presque triplé depuis 1975. En 2016, plus de 1,9 milliard (39%) d’adultes – personnes de 18 ans et plus – étaient en surpoids. Plus de 650 millions (13%) étaient obèses1.

En Tunisie, une étude récente de l’ATERA rapportait une prévalence de 22,3 % de l’obésité dans la population adulte. Ce chiffre était estimé à 26,9 % par index mundi.

D’après le Pr. Chedlia Fendri, présidente de la société des sciences pharmaceutiques de Tunisie, l’obésité et le surpoids toucheraient près de 50 % des tunisiens ce qui mettrait la Tunisie au 4ème rang mondial2.

Entre 1997 et 2005, la prévalence de l’obésité en Tunisie est passée de 7,9 % à 13 % pour les hommes et de 25,9 % à 29,9 % chez les femmes. Une projection de l’évolution de l’obésité, par Pr. Saidi et prévoit une prévalence de 27 % chez les hommes et 44 % chez les femmes à l’horizon 2073.

L’obésité a un impact direct sur l’espérance de vie puisque cette dernière diminue au fur et à mesure que l’IMC augmente : 80 % de chances d’atteindre 70 ans avec un IMC normal, 60 % si l’IMC est entre 35 et 40 kg/m² et 50 % si l’IMC est entre 40 et 50 kg/m² 4.

En plus de l’impact direct sur l’espérance de vie, l’obésité est associée à plusieurs complications :
-Mécaniques : apnée du sommeil, arthrose, incontinence urinaire, douleurs chroniques
-Métaboliques : asthme, stéatose hépatique non alcoolique, infertilité, diabète de type 2, facteurs de risques cardiovasculaires (AVC, dyslipidémie, HTA, maladies coronariennes, embolies pulmonaires, insuffisance cardiaque)
-Psychiatriques : anxiété, dépression5.

Face à ces chiffres alarmants ainsi que l’impact socio-économique de l’obésité, nous devons contribuer ensemble à sensibiliser dès l’enfance pour lutter contre l’obésité et la prendre en charge de façon précoce.

1. Organisation mondiale de la santé. Obésité et surpoids [En ligne].2020[consulté le 10 juillet
2020]. Disponible : https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/obesity-andoverweight.
2. https://www.middleeastmonitor.com/20180216-half-of-tunisians-are-overweight/
3. Olfa S, Martin O, Nadia B, Wafa A, Olfa L, Simon C, et al. Forecasting Tunisian type 2
diabetes prevalence to 2007: validation of a simple model. BMC Public Health.2015; 15:104.
Doi 10.1186/s12889-015-1416-z
4. Volume 373, Issue 9669, 28 March–3 April 2009, Pages 1083-1096
DOI:https://doi.org/10.1016/S0140-6736(09)60318-4
5. Sharma AM. Obes Rev. 2010;11:808-9; Guh et al. BMC Public Health 2009;9:88; Luppino et al. Arch Gen Psychiatry 2010;67:220–9; Simon et al. Arch Gen Psychiatry 2006;63:824–30;
Church et al. Gastroenterology 2006;130:2023–30; Li et al. Prev Med 2010;51:18–23; Hosler.
Prev Chronic Dis 2009;6:A48
 

Top Matin

Top Matin

01:00 - 06:00

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nous utilisons des cookies et d'autres données pour fournir, maintenir et améliorer nos services et publicités. Si vous acceptez, nous personnaliserons le contenu et les annonces que vous voyez. Nous avons également des partenaires qui mesurent l'utilisation de nos services.

J' accepte