Publicité
Actualités Politique

Tahri : ''On n'est pas concerné par des concertations conspiratrices''

14 Juillet 2020 11:39

Le Porte-parole officiel de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT), Sami Tahri, a affirmé que la centrale syndicale n'est aucunement concernée par les concertations relatives à la formation d'un nouveau gouvernement, tant que l'actuel est en place.

Dans une déclaration accordée à l'agence Tunis Afrique Presse, Tahri a ajouté que la situation actuelle impose au mouvement Ennahda et à ses alliés de recourir à la loi, s'ils veulent renverser le gouvernement. Il faisait allusion à l'annonce du Conseil de la Choura d'Ennahda se rapportant au fait de charger son président, Rached Ghannouchi de mener des concertations avec le président de la République, les partis et les organisations nationales, en vue de former un nouveau gouvernement.

Tahri a estimé que l'isolement politique du mouvement Ennahda est la principale raison qui explique ses tentatives de renverser le gouvernement d'Elyès Fakhakh.

Selon lui, le recours de ce mouvement aux manœuvres tactiques augmentera son isolement. Il estime que ce parti cherche à mener des concertations sans fondement légal et en dehors de ce que permet la Constitution, appelant en même temps au respect de la légitimité.

Et d'ajouter que l'UGTT n'est pas concernée par des "concertations ambiguës" qui visent à renverser le gouvernement actuel, faisant savoir que la transparence recommande soit de retirer la confiance au gouvernement par l'intermédiaire du Parlement, soit de le maintenir et de l'aider à faire face aux défis économiques, sociaux et de sécurité.

Il a renouvelé la position de l'UGTT relative au refus d'un alignement servant des "agendas étrangers", soulignant que personne ne pourrait supporter la formation d'une "nouvelle troïka" en cas de renversement du gouvernement actuel. Il évoquait, en effet, une éventuelle alliance entre le Mouvement Ennahdha, Qalb Tounes et la coalition al-Karama, qui anéantirait l'expérience démocratique, d'après lui.

Rappelons que le président de la République, kaies saied a affirmé, ce lundi 13 juillet, qu'il ne participerait à aucune concertation, étant donné que le gouvernement actuel, dont le chef demeure Elyes Fakhfakh, disposait pleinement de ses prérogatives.

0 Commentaires

 

Voir plus

Makhlouf veut un gouvernement formé sur la base de quotas partisans

03 Août 2020 22:31
Le président du groupe parlementaire de la coalition al-Karama, Seifeddine Makhlouf a ...

Un nouveau parti présidé par Néji Jalloul voit le jour

03 Août 2020 21:09
Les services du ministre auprès du chef du gouvernement chargé des droits de ...

Mechichi s'entretient avec les représentants du Bloc démocratique

03 Août 2020 18:09
Le secrétaire général du parti Courant démocrate, Mohamed Abbou a déclaré que "ce qui ...

Samia Abbou : Soit l’Etat de droit, soit Ennahdha

03 Août 2020 17:00
Samia Abbou : Soit l’Etat de droit, soit Ennahdha

Abir Moussi : Le PDL ne peut accepter l’invitation de Mechichi…

03 Août 2020 13:50
Abir Moussi : Le PDL ne peut accepter l’invitation de Mechichi…

Mechichi entame les concertations avec les groupes parlementaires

03 Août 2020 11:25
Le chef du gouvernement désigné Hichem Mechichi reçoit, ce lundi, au palais de Dar Dhiafa à ...

Mechichi: Le prochain gouvernement sera celui de tous les Tunisiens

31 Juillet 2020 14:37
Le chef du gouvernement désigné et ministre de l'Intérieur, Hichem Mechichi a assuré, ...

Une députée de Qalb Tounes démissionne à cause de Ghannouchi

30 Juillet 2020 16:37
La députée de Qalb Tounes, Lilia Bellil Manai a annoncé dans un statut facebook sa démission du ...

Le président de la République reçoit Hichem Mechichi (Vidéos)

30 Juillet 2020 14:57
Le président de la République, a reçu ce jeudi 30 juillet, au palais de Carthage,Hichem ...
Commentaires