Mosaique FM

Retour sur la carrière de la défunte Maya Jribi

maya jribi

Maya Jribi, est née le 29 janvier 1960 à Bou Arada. Elle était binationale : Son père Tunisien originaire de Tataouine et sa mère Algérienne. Elle était une femme politique tunisienne et biologiste de formation.
Elle a suivi ses études primaires et secondaires à Radès — où elle habitait — puis, de 1979 à 1983, à la faculté des sciences de Sfax où elle a milité au sein de l'Union générale des étudiants de Tunisie.

Elle a adhéré à la section sfaxienne de la Ligue tunisienne des droits de l'homme au début des années 1980 et elle a collaboré également à l'hebdomadaire indépendant Erraï (L'Opinion), puis à Al Mawkif.

Au début des années 1980, elle est devenue membre du groupe d'études sur la condition féminine du Club culturel Tahar Haddad et avait  participé à l'Association tunisienne de lutte contre le cancer. Elle a également fondé l'Association de recherches sur les femmes et le développement avec l'aide d'autres personnes.
De retour à Tunis en 1983, elle a participé à la création du Rassemblement socialiste progressiste (RSP) fondé cette même année par l'avocat Ahmed Néjib Chebbi. Le RSP est devenu en 2001 le Parti démocrate progressiste (PDP), l'un des principaux partis de l'opposition tunisienne. En 1986, elle est devenue l'une des rares femmes membre du bureau politique du parti.

De 1986 à 1991, elle était nommée responsable à l'UNICEF des collectes de fonds et de la communication. En 1996, elle est devenue chargée d'études à l'Institut Laamouri, un bureau d'études et de marketing, où elle est devenue directrice générale et spécialiste en études qualitatives en 2001.

Elle a été élue le 25 décembre 2006 à la tête du PDP, succédant ainsi à Chebbi. Elle est ainsi devenue la première femme à diriger un parti politique tunisien et la deuxième au Maghreb à la tête d'un parti composé majoritairement d'hommes, après l'Algérienne Louisa Hanoune.

Le 23 octobre 2011, elle est élue membre de l'assemblée constituante dans la circonscription de Ben Arous. Elle a présenté sa candidature pour le poste de présidente de l'assemblée constituante le 22 novembre et avait obtenu 68 voix contre 145 à Mustapha Ben Jaafar qui avait été élu.
Suite à l'annonce de la fusion du Parti démocrate progressiste, avec notamment Afek Tounes et le Parti républicain, elle a été élue, le 9 avril 2012, comme secrétaire générale de la nouvelle formation dénommée «Parti Républicain» lors du cinquième et dernier congrès du PDP.

Elle a signé l'alliance avec Nidaa Tounès et Al Massar aux côtés de  Béji Caïd Essebsi et Ahmed Ibrahim fin janvier 2013, pour « l'Union pour la Tunisie ».
Maya Jribi, nous quitte pour un monde meilleur, le 19 Mai 2018,  après un long combat contre la maladie ,à l'âge de 58.

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nous utilisons des cookies et d'autres données pour fournir, maintenir et améliorer nos services et publicités. Si vous acceptez, nous personnaliserons le contenu et les annonces que vous voyez. Nous avons également des partenaires qui mesurent l'utilisation de nos services.

J' accepte