Mosaique FM

Le bond du nombre des nouveaux bacheliers et ses aléas

Le bond du nombre des nouveaux bacheliers et ses aléas

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a été confronté, cette année, à de grandes difficultés, notamment en raison de l’augmentation spectaculaire du nombre d’étudiants inscrits en 1ère année, qui a doublé une fois et demie, par rapport à l’année précédente, a souligné lundi, Olfa Ben Ouda, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.
"La majorité de ces problèmes liés à la capacité d’accueil dans les universités et dans les foyers et à la mobilisation du budget nécessaire, ont été résolus", a-t-elle ajouté, lors d’une conférence de presse tenue à Tunis.
Ben Ouda a indiqué que grâce à la coordination étroite avec les établissements universitaires, la capacité d’accueil a été augmentée et 80 mille placess supplémentaires ont été créées pour les étudiants de première année, outre la mise à disponibilité de 12 293 nouveaux lits dans les foyers universitaires, suite aux travaux d’aménagement ou d’extension réalisés.
Elle a, par ailleurs, signalé qu’au cours de cette année, une diminution significative du nombre de bacheliers de la section mathématiques (seulement 7 390 étudiants) a été enregistrée, alors qu’il y’a une forte demande de la part des établissements universitaires de ce type de bacheliers.
"En revanche, il y a eu une augmentation significative du nombre de bacheliers de la section économie et gestion (23 195 étudiants), malgré les difficultés que ces étudiants pourraient rencontrer, en raison de leur faible niveau en mathématiques", a-t-elle signalé, faisant remarquer que des négociations sont en cours avec le ministère de l’Education pour accorder plus d’importance aux mathématiques dans la section Economie et Gestion.
D’autre part, Ben Ouda a souligné que le processus de vaccination de tous les membres de la famille universitaire dans les secteurs, public et privé, connaît un rythme rapide et devrait se terminer dans les prochaines semaines, notant que jusqu’au 1er septembre en cours, 155682 personnes ont été enregistrées sur la plateforme de vaccination, dédiée à la famille universitaire.
Elle a, en outre, fait savoir que le ministère des Finances s’oriente vers une réduction du budget d’investissement de 40 millions de dinars, ce qui entraînerait, selon elle, une réduction des fonds réservés à la recherche scientifique de 25 millions de dinars et une diminution des fonds alloués à la préparation et à la maintenance.
"Cela poserait de nouveaux défis, en ce qui concerne l’amélioration de la qualité de l’enseignement supérieur en Tunisie et le maintien des bonnes places obtenues par la Tunisie, dans les classements internationaux", a-t-elle regretté.

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nous utilisons des cookies et d'autres données pour fournir, maintenir et améliorer nos services et publicités. Si vous acceptez, nous personnaliserons le contenu et les annonces que vous voyez. Nous avons également des partenaires qui mesurent l'utilisation de nos services.

J' accepte