Mosaique FM

La municipalité de Tunis a-t-elle défié le pouvoir central? (Vidéos)

Kamel Feki:La municipalité de Tunis porte atteinte à l'unité de l'Etat

Le gouverneur de Tunis, Kamel Feki, a  expliqué, dans Sbeh Ennes, la décision d'annuler l'ordre de démolition du Centre de la santé de base de Tunis (le dispensaire de Sidi Béchir à Bab Dzira), situé sur l'avenue de la Gare, par le besoin de la région d'avoir un établissement de santé de base.

"Un réaménagement de l'établissement sanitaire a été planifié depuis 2019, dans le cadre d'un programme du Conseil régional du gouvernorat de Tunis. 848 mille dinars ont été consacrés à ce projet et les travaux ont réellement démarré", a-t-il poursuivi.

Le gouverneur de Tunis a, d'autre part, dévoilé que la municipalité de Tunis a suspendu ce projet, à plusieurs reprises et a exigé 50 mille dinars au  ministère de la Santé, sous prétexte qu'il n'y avait pas de parking souterrain. Le ministère de la Santé doit donc payer pour un parking sur la voie publique.

"La municipalité de Tunis n'a pas dévoilé les causes des décisions de démolition", déplore l'intervenant.

Et d'ajouter que cette décision vise à faire du pouvoir local un obstacle pour le pouvoir régional et central. "Ce qui représente une atteinte à l'unité de l'Etat et une entrave à l'intérêt général", selon le gouverneur, pour qui ces décisions ne font que détruire des projets de développement en faveur du citoyen.

«La municipalité est une partie intégrante de l'Etat et ne peut en aucun cas faire cavalier seule. La municipalité de Tunis est pour sa part membre du conseil régional du gouvernorat de Tunis », à encore dit Kamel Feki.

Le gouverneur, faisant allusion à la maire de Tunis, Souad Abderrahim, il a déclaré : «Elle croit peut être que le Conseil consultatif de la municipalité est plus compétent que les ingénieurs conseillers du ministère de l'Equipement».  

Il a conclu en affirmant : "la municipalité a présumé de prérogatives importuner et  a émis la décision de démolition d'un établissement public, prétextant l'absence de parking souterrain. Ceci est un abus de pouvoir contre l'Etat qui est une autorité qui lui est supérieure».

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nous utilisons des cookies et d'autres données pour fournir, maintenir et améliorer nos services et publicités. Si vous acceptez, nous personnaliserons le contenu et les annonces que vous voyez. Nous avons également des partenaires qui mesurent l'utilisation de nos services.

J' accepte