Mosaique FM

Mliki : La reddition de comptes existe avant le 25 juillet

Mliki

Le juge Walid Melki, membre du Conseil supérieur de la magistrature, est intervenu dans Midi Show, pour parler du processus de lutte contre la corruption et des affaires des assassinats politiques.

Melki a indiqué que les juges subissent des pressions."C'est notre quotidien", a-t-il noté, ajoutant que la justice tunisienne ne cède jamais à ces pressions.

"La reddition de comptes existe avant le 25 juillet", a précisé l'invité d'Elyès Gharbi, ajoutant qu'il y a 2500 juges en Tunisie et que ceux corrompus sont rares.

Dans ce contexte, il a fait savoir que la réforme du système judiciaire en Tunisie n'est pas  du ressort exclusif du Conseil supérieur de la magistrature.

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nous utilisons des cookies et d'autres données pour fournir, maintenir et améliorer nos services et publicités. Si vous acceptez, nous personnaliserons le contenu et les annonces que vous voyez. Nous avons également des partenaires qui mesurent l'utilisation de nos services.

J' accepte