Mosaique FM

Lotfi Zitoun à Rached Ghannouchi : ''Arrêtez l’escalade'' (Vidéos)

Zitoun

L’ex-dirigeant du mouvement Ennahdha Lotfi Zitoun a appelé le président du parti, Rached Ghannouchi, à arrêter l’escalade après les décisions prises par le chef de l’Etat, Kais Saïed, le 25 juillet.

Zitoun a, également, appelé les différents dirigeants d’Ennahdha à arrêter d’attaquer le président de la République, les institutions, sécuritaire et militaire, ainsi que tous les symboles de l’Etat.

Il a ajouté que Kais Saïed a interprété l’article 80 de la Constitution à sa façon et que la communauté internationale n’a pas considéré ce qui s’est passé comme un coup d’Etat. "Je connais bien Kais Saïed, il n’a jamais été un dictateur ou quelqu’un de sanguinaire (…) Il fait tout ce qu’il peut pour trouver une solution à la crise actuelle", a-t-il dit.

L’invité de Midi Show a estimé que le mouvement Ennahdha a eu l’occasion d’éviter ce scénario, il y a quelques semaines, quand il lui a proposé une médiation avec le président de la République mais les dirigeants du parti n’ont pas donné importance à cette initiative. "J’ai même demandé aux dirigeants d’Ennahdha de quitter le pouvoir depuis 2018 et de se joindre à l’opposition pour permettre au parti de se renouveler mais ils n’ont rien voulu entendre", a-t-il affirmé.

Zitoun a, par ailleurs, appelé à la formation d’un gouvernement de salut national qui aura pour priorités, la lutte contre le coronavirus, la préservation des équilibres financiers, l’amendement de la loi électorale et le changement du régime politique. "Une trêve sociale doit être observée pour permettre au gouvernement de relever tous ces défis" a-t-il ajouté.


 

Top Matin

Top Matin

02:00 - 06:00

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nous utilisons des cookies et d'autres données pour fournir, maintenir et améliorer nos services et publicités. Si vous acceptez, nous personnaliserons le contenu et les annonces que vous voyez. Nous avons également des partenaires qui mesurent l'utilisation de nos services.

J' accepte