Mosaique FM

Ammar: Le retour des touristes répondra à des règles stricts (Vidéos)

Habib Ammar

Habib Ammar, ministre du Tourisme et des Affaires culturelles par intérim, a confirmé, ce mardi, lors de son passage dans Midi Show, que la Commission nationale de lutte contre le coronavirus a décidé d'accueillir les touristes à  partir du 19 d’avril prochain.

"Les portes de la Tunisie sont toujours ouvertes mais en respectant les règles sanitaires avec 48 heures d’auto-confinement et un test PCR négatif 72 heures avant la date de l’arrivée sur le sol tunisien. La destination Tunisie est essentiellement balnéaire et les tours opérateurs préfèrent programmer quatre mois à l’avance les vols. Les règles seront mises en coordination avec le ministère de la Santé. La Commission scientifique de lutte contre le coronavirus sera consultée dans toutes les étapes à suivre", a expliqué Ammar.

"En tant que ministre du Tourisme, mon souci est la santé des citoyens et la réputation de la destination Tunisie. Nous n’allons prendre que des décisions capables de préserver la santé des citoyens et des touristes. Notre objectif est de confirmer que la Tunisie est destination sûre. En aucun cas nous n’allons prendre des décisions qui menacent la santé des citoyens", a-t-il confirmé.

Négociations 
Le ministre du Tourisme a précisé qu’il a lancé des négociations avec plusieurs agences de voyages internationales. "Les agences françaises ont par exemple un souci de santé car il y a eu un retard dans la campagne de vaccination en Tunisie. Pour l’Europe de l’Est, les agences attendent nos conditions pour accepter les touristes. Je dois noter que nous allons appliquer les règles avec rigueur", a souligné Ammar.

Dans un autre contexte, Ammar a expliqué que pour le moment, le marché algérien est encore fermé mais d’ici le début de l’été la situation doit changer surtout que le nombre des personnes vaccinées dans ce pays est en augmentation.

Qualité des services
L’invité de Midi Show a reconnu qu’il y a des craintes de la dégradation des services des établissements hôteliers du fait de la fermeture et des problèmes de financement. "Mais en relançant l’activité, les banques doivent accepter d’injecter des fonds dans ce secteur durant cette conjoncture exceptionnelle. Il faut juste changer de regard. Les lignes de crédit Covid existent mais les banques exigent plus de  garanties et ceci est inacceptable. Nous avons décidé de rouvrir la plateforme Covid et les banques doivent réagir. Le fait que la reprise est annoncée pour le 19 avril est déjà une garantie", a-t-il expliqué.

Le secteur du tourisme est déjà endetté avant la crise du coronavirus surtout après la révolution de 2011 et les impacts de quelques attaques terroristes. Mais le tourisme reste un secteur stratégique en Tunisie qui emploi directement 350 mille personnes. "Notre plan sur un court terme est de relancer l’activité en garantissant les conditions de santé nécessaires. Sur un moyen et un long terme, il y a des études nécessaires pour changer les stratégies en diversifiant le produit touristique tunisien. Un tourisme durable et qui touche tout le territoire tunisien et non seulement le littoral. L’objectif est de faire des régions comme Gafsa comme une destination de tourisme alternatif.  Le système de classification des hôtels sera aussi révisé pour qu’il présente une meilleure qualité de services. Les professionnels auront trois ans pour s’adapter et comprendre quels sont les règles à respecter pour s’améliorer".

"Pour le tourisme, je ne veux plus parler du tourisme en kilo. Je vise une meilleure qualité et ceci ne sera possible qu’on révisant les lois et les règles qui organisent le secteur du tourisme. La qualité des services sera organisée par un label. Les normes qui sont mises sont avant-gardistes. En 2021, nous visons une présence minimale en attendant l’achèvement du processus de vaccination en Tunisie et dans le monde. Ceci garantira une visibilité de notre destination car le marché touristique est très exigeant", a reconnu le ministre du Tourisme.  

Vaccin
"Tous les pays qui accordent une grande importance au tourisme ont donné une priorité aux professionnels du secteur dans la vaccination. Le tourisme est en troisième position et une demande a été déposée pour cibler en priorité les professionnels du tourisme et l’étude est en cours", a noté le ministre. 

Habib Ammar a assuré que les agences de voyages suivent de près la campagne de vaccination en Tunisie. "Nous devons noter que les personnes ciblées par le vaccin anti-Covid sont plutôt limitées par rapport à d’autres pays. Nous visons le fait d’exister dans les catalogues des agences de voyages". 

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nous utilisons des cookies et d'autres données pour fournir, maintenir et améliorer nos services et publicités. Si vous acceptez, nous personnaliserons le contenu et les annonces que vous voyez. Nous avons également des partenaires qui mesurent l'utilisation de nos services.

J' accepte