Mosaique FM

La Tunisie blacklistée: Les répercussions d'après Ezzedine Saïdane

Ezzedine Saïdane

Après l'annonce de l'Union Européenne d'introduire la Tunisie dans la liste noire des pays tiers susceptibles d’être fortement exposés au blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme, Ezzedine Saïdane, expert économique a déclaré dans Midi Show, que cette décision portera des préjudices considérables au pays.

D'autre part, Ezzedine Saïdane a assuré que tout étranger ayant un investissement ou un marché en Tunisie est considéré comme un suspect et sera interrogé par les autorités de son pays sur les raisons de son orientation vers la Tunisie, visée par des risques de blanchiment d'argent.

Par ailleurs, l'expert économique a estimé que cette décision aura des répercussions sur le versement de la deuxième tranche du Fonds Monétaire International.

Dans le même sens, Ezzedine Saïdane a estimé qu'il est temps d'annoncer l'état d'urgence économique car ce classement est plus dangereux que l'intégration de la Tunisie sur la liste noire des paradis fiscaux et les pertes financières.

Ce matin, le parlement a décidé de placer la Tunisie dans une liste noire, parmi les pays exposés au blanchiment de capitaux avec 357 voix pour, 283 voix contre, et 26 abstentions, avec  le Sri Lanka et la République Trinité-et-Tobago.

Un communiqué publié sur le site du parlement Européen a indiqué que ses trois pays ont des failles stratégiques dans leurs systèmes de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Rappelons que l'UE a retiré la Tunisie, depuis quelques jours de sa liste noire des paradis fiscaux avec huit autres pays.

 

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nous utilisons des cookies et d'autres données pour fournir, maintenir et améliorer nos services et publicités. Si vous acceptez, nous personnaliserons le contenu et les annonces que vous voyez. Nous avons également des partenaires qui mesurent l'utilisation de nos services.

J' accepte