Mosaique FM

Wahid Ferchichi: ''Les textes juridiques sont caducs'' (Vidéos)

Wahid Ferchichi: ''Les textes juridiques sont caducs''

Le professeur de droit public et activiste auprès de l’Association tunisienne de défense des libertés individuelles, Wahid Ferchichi, a déclaré dans Midi Show de ce mardi, que l’égalité et la justice sont l’essence de la loi et que la Constitution est la norme suprême d’un pays et le gardien de "son temple de l'équité".

Il a estimé que les textes juridiques en Tunisie sont caducs et que les experts en droit appellent, depuis 2011, à leur révision. Il a ajouté que la proportionnalité entre le crime et la peine n’existe pas en Tunisie. "D'après les chiffres de l’Association tunisienne de défense des libertés individuelles, aucune des personnes condamnées à trois ans de prison dans des affaires relatives à la sexualité, entre 2015 et 2023, n’a été prise en flagrant délit", a-t-il révélé.

"La loi 52 a été promulguée, depuis 31 ans. Le nombre des jeunes arrêtés chaque année en sa vertu, varie entre 6000 et 8000; soit un peu plus de 30% des détenus (…) Plus de trois décennies après, aucun bilan sur l’efficacité de cette loi n’a été dressé", a-t-il dit.
 

 

 

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nous utilisons des cookies et d'autres données pour fournir, maintenir et améliorer nos services et publicités. Si vous acceptez, nous personnaliserons le contenu et les annonces que vous voyez. Nous avons également des partenaires qui mesurent l'utilisation de nos services.

J' accepte