Mosaique FM

Interdit de voyager, Zammel porte-plainte contre Charfeddine (Vidéos)

Ayechi Zammel

Ayechi Zammel, ancien député au Parlement dissous et dirigeant du parti Azimoun" (déterminés), a expliqué, ce vendredi 30 septembre 2022, qu’il a voyagé, l’année dernière au mois d’octobre, sans être inquiété par la police des frontières.

"Je suis ingénieur et j’ai décidé d’investir dans un projet de mon père dans le domaine des compléments alimentaires et des huiles essentielles. Mais récemment après l’enregistrement de mes bagages à l’aéroport, la police aux frontières a commencé à poser diverses questions. Après 15 minutes d’attente, j’ai reçu une réponse qui exige un document qui prouve que je ne suis pas sujet à des poursuites. En consultant le ministère public, la justice a assuré qu’il n’y avait aucune poursuite et qu’aucune partie n’a donné ordre de m’interdire de voyage... De retour à la direction de la police des frontières, une réponse a été donnée assurant que l’ordre de m’interdire de voyager était oral sans qu'un document n’ait été signé. Cela m’a poussé à porter plainte et à dénoncer cette injustice, car l’Etat n'a pas respecté la loi. On craint désormais pour l’avenir de nos enfants. Et si le chef de l’Etat n’est pas au courant de ces pratiques, cela est grave. Pourtant, Zouhair Maghzaoui a assuré que Saïed n’a donné aucun ordre de ce genre. J’ai donc décidé de porter plainte contre la direction de la police des frontières, le Commandant en chef de l’aéroport et le ministre de l’Intérieur, car j’ai été interdit de travailler et de me déplacer, sans aucun motif. J’espère ne pas avoir à saisir le Comité des droits de l’Homme à Genève, car j’ai encore confiance dans la justice tunisienne", a dit Zammel.

L'ancien député a, dans ce sens, appelé le président de la République à intervenir pour mettre fin au calvaire des anciens députés. "Ils vivent dans la crainte d’être refoulés à l’aéroport. Parmi eux, plusieurs ont souffert de mauvais traitements de la part de représentants de l’administration. D’autres ont réussi à voyager sans être inquiétés", a noté Zammel.

L’invité de Midi Show a, par ailleurs, dénoncé le silence des anciens députés, suite aux accusations lancées par le chef de l’Etat, à leur égard. "Il a mis tous les députés dans le même panier les accusant de corruption. C’est le moment de mettre une fois pour toute fin aux fausses accusations", a-t-il lancé.

 

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nous utilisons des cookies et d'autres données pour fournir, maintenir et améliorer nos services et publicités. Si vous acceptez, nous personnaliserons le contenu et les annonces que vous voyez. Nous avons également des partenaires qui mesurent l'utilisation de nos services.

J' accepte