Mosaique FM

Nawel Toumi: Le Syndicat de sécurité intérieure…un ''gang terroriste''

Nawel Toumi

Nawel Toumi, avocate du propriétaire de l’immeuble qui abrite le siège du Syndicat des forces de sécurité intérieure, a indiqué, sur les ondes de Mosaïque FM, dans Midi Show, que ledit Syndicat est devenu un gang armé et terroriste. "Il est une force au-dessus de la loi qui représente un danger pour l’Etat et les citoyens", a-t-elle avancé.

Elle a ajouté que le propriétaire a porté plainte pour récupérer l’immeuble et que la justice lui a donné raison, depuis 2014, mais le Syndicat a refusé de céder les deux appartements qu’il exploitait.

"Les syndicalistes m’ont dit clairement qu’ils sont une force armée et qu’on ne peut rien faire pour les contrer. Depuis 2014, on a déposé de nombreuses plaintes qui sont restées sans suite (…) Même la brigade anti-criminalité d'El Gorjani n’a pas osé les convoquer", a-t-elle ajouté.

"Outre le fait qu’ils ne paient pas le loyer, depuis plusieurs années, ils ne paient pas non plus les factures de l’électricité. Ils nous ont harcelés, menacés et agressés, pour nous forcer à lâcher l’affaire", a-t-elle déclaré.

Nawel Toumi a, également, souligné qu’elle a été surprise par la fermeture du siège du Syndicat, affirmant qu'elle ne renoncera pas aux autres plaintes déposées contre ses membres.

Sur un autre plan, l’invitée de Midi Show a indiqué qu’elle n’était pas au courant de l’affaire des 600 mille dinars saisis dans le local. "Je savais, en revanche, que le Syndicat disposait d’énormes moyens financiers. En atteste leur demande d’achat d’un immeuble exploité par l’ambassade d’Italie à Tunis", a-t-elle ajouté.

 

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nous utilisons des cookies et d'autres données pour fournir, maintenir et améliorer nos services et publicités. Si vous acceptez, nous personnaliserons le contenu et les annonces que vous voyez. Nous avons également des partenaires qui mesurent l'utilisation de nos services.

J' accepte