Mosaique FM

Laghmani: Seul le ''Non'' peut arrêter cette Constitution boîteuse (Vidéos)

slim-laghmani

Le professeur en Droit constitutionnel, Slim Laghmani, a estimé, dans Midi Show de ce mardi 5 juillet, qu’il y avait de nombreuses contradictions entre le préambule et le texte du projet de la nouvelle Constitution qui a été publié dans le JORT, le 30 juin dernier.

"Le préambule parle d’un équilibre réel des fonctions (pouvoirs) mais le texte du projet ne concrétise pas ce principe (…) Quand la Constitution accorde à une structure un ensemble de prérogatives, on ne peut plus parler de fonction mais plutôt de pouvoir. Pour le projet du président, les pouvoirs sont des fonctions, alors que le texte dit clairement que les décisions de la Cour constitutionnelle sont contraignantes pour tous les pouvoirs", a-t-il expliqué.

Laghmani a, par ailleurs, souligné que certaines incohérences, contradictions et erreurs d’inattention sont essentiellement dues à la précipitation.

Tout orbite autour du président de la République

L’invité de Midi Show a estimé que le projet de Constitution qui sera soumis au référendum du 25 juillet, instaure un régime présidentialiste et non présidentiel.

"On est devant un régime politique où tout orbite autour du chef de l’Etat (…) En l’absence de la Cour constitutionnelle, il est le seul à définir la durée de l’état d’exception et à soumettre au vote un référendum, constitutionnel ou législatif. Le président a, également, le droit de signer des décrets par délégation (ARP), en cas de dissolution du Parlement ou pendant les vacances parlementaires", a-t-il souligné.  

Slim Laghmani a ajouté que même le sort du gouvernement dépend de la seule volonté du président de la République.

Le boycott du référendum n’aura aucun effet

Sur un autre plan, Laghmani a déclaré que certains veulent boycotter le référendum, parce qu’ils pensent que tout le processus est "nul et non avenu". Pour lui, cela n’aura aucun effet, d’autant que le référendum du 25 juillet ne mentionne pas un seuil de participations ou de réponses. "Face à ceux qui soutiennent inconditionnellement Kais Saïed, il n’y a que le non qui peut faire la différence", a-t-il ajouté.

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nous utilisons des cookies et d'autres données pour fournir, maintenir et améliorer nos services et publicités. Si vous acceptez, nous personnaliserons le contenu et les annonces que vous voyez. Nous avons également des partenaires qui mesurent l'utilisation de nos services.

J' accepte