Mosaique FM

Ali M’Rabet : La Tunisie produira ''ses'' vaccins anti-Covid

Ali M’Rabet : La Tunisie produira des vaccins anti-Covid

Le ministre de la Santé, Ali M’rabet, a annoncé, dans Midi Show de ce mercredi 26 janvier, que le département de la Santé va lancer un programme de production de médicaments et de vaccins génériques anti-Covid-19 et que ce plan verra le jour en cette année 2022.

Il a ajouté que ce programme vise à donner un coup d’accélérateur à l’industrie pharmaceutique nationale.

Le ministre a, également, souligné qu’un autre programme, initié depuis quelques années, aura pour objectifs, la digitalisation et l’amélioration des services sanitaires dans les établissements hospitaliers publics. "Ce programme se déroule en trois étapes, à savoir d’ici 2025, puis de 2025 à 2030 et ensuite de 2030 jusqu’à 2050", a-t-il souligné.

M'rabet a, d'un autre côté, déclaré que le ministère de la Santé espère que les hôpitaux publics seront au même niveau que les cliniques privées et ce, en termes de qualité d’accueil et d’hôtellerie.
 
6.2 millions de vaccinées…un chiffre insuffisant

Sur un autre plan, Ali M’rabet a indiqué que le ministère de la Santé a retenu la leçon de la troisième vague de la pandémie et ce, en augmentant le nombre des lits de réanimation et de son stock d’oxygène. Il a aussi estimé que les campagnes de vaccination ont porté leurs fruits et permis de maîtriser l’épidémie.

"6.2 millions de Tunisiens ont été vaccinés mais cela reste insuffisant parce que le taux de vaccination pour les personnes ayant 18 ans et plus ne dépasse pas les 77% et s’élève à 66 % pour les personnes ayant 12 ans et plus. Même le taux de vaccination des personnes les plus vulnérables reste insuffisant", a-t-il, également, dit.
 
Dans ce même contexte, l’invité de Midi Show a déclaré que cette crise sanitaire a permis au pays d’augmenter considérablement ses capacités en matière de santé publique. "Le nombre des lits de réanimation dans le secteur public est passé de 50-60, au début de la pandémie, à 338, actuellement et ce chiffre pourrait atteindre prochainement les 409", a-t-il ajouté.

Il a souligné que trois mille cadres médicaux et paracaux ont été recrutés en 2020 et 2021, dans le but d'ugmenter les capacités opérationnelles du secteur public, précisant quand même, que le ministère de la Santé a encore besoin d’augmenter ses effectifs.

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nous utilisons des cookies et d'autres données pour fournir, maintenir et améliorer nos services et publicités. Si vous acceptez, nous personnaliserons le contenu et les annonces que vous voyez. Nous avons également des partenaires qui mesurent l'utilisation de nos services.

J' accepte