Mosaique FM

Huawei lance son logiciel maison pour assurer sa survie

HarmonyOs

Le géant chinois des télécoms Huawei, en butte à des sanctions américaines, a lancé mercredi son système d'exploitation maison, HarmonyOs, afin de tenter d'assurer sa survie dans le monde des smartphones après avoir été privé de licence Android, propriété de Google.

Le développement de HarmonyOs était suivi de près par le monde de la tech depuis que l'administration Trump a lancé en 2018 une campagne très agressive pour court-circuiter les ambitions de Huawei, soupçonné par les Etats-Unis d'espionnage.

Huawei a été placé en 2019 sur liste noire par Washington, ce qui l'empêche d'accéder à des technologies américaines, notamment le système d'exploitation Android, utilisé par la quasi totalité des fabricants de smartphones hors Apple (avec son iOS).

Jusqu'ici aucune entreprise n'est parvenue à s'attaquer au duopole des systèmes d'exploitation mobile: Blackberry, Windows Phone de Microsoft et le dispositif Fire d'Amazon ont tous abandonné.

Les experts ayant analysé HarmonyOS affirment qu'il est basé sur des éléments de l'Android Open Source Project, le code source qui compose Android et que Huawei et d'autres entreprises restent libres d'utiliser.

Son développeur principal, Wang Chenglu, a expliqué à des journalistes que l'OS permettrait à Huawei de prendre une longueur d'avance en terme d'Internet des objets, un secteur en plein développement avec l'arrivée notamment des véhicules intelligents et des connexions 5G super rapides. 

HarmonyOS permettra d'interagir avec les objets connectés, "un besoin auquel Android et iOS n'ont pas répondu", a affirmé Wang Chenglu.

"Avec HarmonyOS, nous n'allions pas simplement produire un autre Android ou iOS, cela n'aurait aucune valeur pour le consommateur. Nos caractéristiques spéciales sont celles qui manquent à Android et iOS", a-t-il affirmé. 

Les usagers pourront, par exemple, accéder à des fichiers et d'autres contenus sur des ordinateurs, des téléviseurs ou des tablettes, a-t-il expliqué.

Premier fournisseur mondial d'équipements de stations de base de télécommunications et d'autres équipements de réseau, Huawei s'était lancé dans les téléphones portables en 2003, en utilisant Android.

Il était devenu l'un des trois principaux fabricants de smartphones au monde, avec le coréen Samsung et l'américain Apple, occupant même brièvement la place de numéro un, stimulé par la demande chinoise et les ventes sur les marchés émergents.
 

Memories

Memories

00:00 - 02:00

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nous utilisons des cookies et d'autres données pour fournir, maintenir et améliorer nos services et publicités. Si vous acceptez, nous personnaliserons le contenu et les annonces que vous voyez. Nous avons également des partenaires qui mesurent l'utilisation de nos services.

J' accepte