Publicité
Actualités High-Tech

Huawei: trois mois de délai avant d'imposer les sanctions

21 Mai 2019 01:57

Devant l'inquiétude des usagers et des entreprises américaines, les Etats-Unis ont finalement donné lundi un sursis à Huawei, qui pourra encore pendant trois mois utiliser des composants et logiciels américains avant la mise en œuvre effective des sanctions contre le groupe chinois.

Dans un contexte de guerre commerciale entre Pékin et Washington, Donald Trump a décidé la semaine dernière d'interdire les exportations de produits technologiques américains vers certaines entreprises jugées "à risque" pour la sécurité nationale. Avec dans le collimateur sa bête noire, le géant chinois des télécoms Huawei, qui s'est retrouvé nommément sur une liste noire de Washington. 

Le géant Google, dont le système Android équipe l'immense majorité des smartphones dans le monde, a annoncé dimanche qu'il allait devoir couper les ponts avec Huawei, ce qui aurait pour résultat d'empêcher le groupe chinois d'accéder à certains services d'Android et ses célèbres applications Gmail ou Google Maps.

Cette décision touche aussi toute une série d'entreprises américaines, des vendeurs de logiciels aux fabricants de semi-conducteurs qui fournissent Huawei.

Lundi, les autorités américaines ont semblé vouloir calmer le jeu en décrétant un délai de 90 jours avant d'imposer les sanctions, le temps que Huawei et ses partenaires commerciaux s'adaptent.

"Cette licence générale temporaire donne au (secteur) le temps de s'organiser autrement et au ministère (du Commerce) la possibilité de déterminer les mesures appropriées à long terme pour les entreprises de télécommunications américaines et étrangères qui aujourd'hui se servent des équipements d'Huawei pour certains services essentiels", a indiqué le secrétaire au Commerce Wilbur Ross, cité dans un communiqué.

En résumé, cela va permettre aux usagers des équipements Huawei de continuer à s'en servir pour le moment, a-t-ajouté.

Huawei est non seulement le numéro deux actuel des smartphones mais aussi un des leaders des équipements (antennes etc) des réseaux de télécommunications.

Présent dans 170 pays, il est soupçonné par les Etats-Unis d'espionnage au profit de Pékin, qui aurait largement contribué à son irrésistible expansion internationale. Washington a déjà interdit par exemple à ses militaires de se servir d'équipements Huawei, qui dément fermement tout espionnage.

0 Commentaires

 

Voir plus

Quels sont les mots de passe les plus piratés?

23 Septembre 2019 08:29
La société allemande de sécurité informatique Avira a publié un communiqué de presse sur les ...

Désinformation: Twitter annonce la suppression de milliers de comptes

20 Septembre 2019 13:08
Twitter a annoncé vendredi avoir supprimé plusieurs milliers de comptes liés à des ...

Google se met au vert

20 Septembre 2019 07:39
Google a annoncé jeudi avoir signé 18 nouveaux accords énergétiques dans l'éolien et le ...

Partage de compte: Spotify impose de nouvelles restrictions

18 Septembre 2019 08:12
La plupart des services de streaming proposent des forfaits familiaux qui permettent aux membres ...

Attaque informatique contre l'encyclopédie en ligne Wikipedia

10 Septembre 2019 08:12
Attaque informatique contre l'encyclopédie en ligne Wikipedia

Une panne d'instagram dans le monde

09 Septembre 2019 19:09
Des utilisateurs d’Instagram font état d’une panne du service dans plusieurs pays européens ...

Samsung lancera avec des mois de retard son smartphone pliable

05 Septembre 2019 18:54
Le géant sud-coréen Samsung a annoncé ce jeudi que son tout nouveau modèle de smartphone ...

Facebook lance son site gratuit de rencontres aux Etats-Unis

05 Septembre 2019 18:22
"Facebook Dating", le site de rencontres du réseau social, a été officiellement lancé ce jeudi ...

Facebook : Nouvelle fuite de données

05 Septembre 2019 09:19
Des numéros de téléphone liés à plus de 400 millions de comptes Facebook se sont retrouvés ...
Commentaires