Mosaique FM

Des cadres de la SNCFT suspectés de corruption

Justice

Le ministère public au pôle judiciaire et financier a émis ce mardi 2 juin 2020, des mandats de dépôt contre onze personnes dont des cadres de la Société nationale des chemins de fer tunisiens.

Le groupe est suspecté dans une affaire de corruption dans l'affaire connu de l'achat de moteurs de locomotives, a indiqué Mohsen Dali, chef du bureau de l'information et de la communication et adjoint procureur de la République au tribunal de première instance de Tunis. 

Dali a expliqué que cette décision a été prise pour les pertes causées à la société et pour le non respect de la loi des marchés publics. Il a noté que l'unité en charge de l'enquête continuera les procédures et les interrogatoires nécessaires. Les suspects seront traduits par la suite devant le ministère public au pôle. 

Le pôle s'est saisi du dossier en se basant sur l'information d'un lanceur d'alertes qui a saisi le pôle le 12 décembre 2019. Le ministère public s'est chargé du dossier et une enquête préliminaire a été effectuée. 

Le dossier contient une suspicion de corruption dans l'appel d'offre international pour l'acquisition de quatre moteurs de locomotives pour le compte de la SNCFT. Il s'est avéré que deux des quatre moteurs ont été envoyés en Tunisie depuis 2017. C'est-à-dire deux ans avant l'acquisition effectuée en 2019. 

Bennet FM

Bennet FM

21:00 - 00:00

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nous utilisons des cookies et d'autres données pour fournir, maintenir et améliorer nos services et publicités. Si vous acceptez, nous personnaliserons le contenu et les annonces que vous voyez. Nous avons également des partenaires qui mesurent l'utilisation de nos services.

J' accepte