Menu

Samira Trabelsi devant la Chambre anti-corruption

La Chambre d’accusation spécialisée dans les affaires de corruption financière à la Cour d’appel de Tunis a décidé, lors de sa réunion tenue hier mercredi, de transférer Samira Trablesi, sœur de la veuve de l’ancien président de la République, devant la Chambre pénale.

Elle sera poursuivie au sujet de crédits bancaires obtenus avant 2011, sans respecter les mesures en vigueur, surtout les garanties et les intérêts.

La même Chambre a décidé de suspendre les poursuites contre trois responsables dans des banques publiques, dans le cadre de la loi de réconciliation administrative de 2017.