Menu

Ghannouchi: Le président est appelé à faire marche arrière

La présidence de l’Assemblée des représentants du peuple dont les travaux sont suspendus, a dénoncé, ce mercredi, dans un communiqué, la campagne de diabolisation systématique de cette institution élue par le peuple.

"Il s’agit d’une atteinte aux valeurs de la République et au prestige de l’Etat, en plus du non-respect de la Constitution qui sépare les pouvoirs", y lit-on. Il y a ajouté que la suspension des travaux du Parlement visait à disgracier les députés.

La présidence du Parlement a rappelé que ce qui préserve la dignité des députés n’est pas considéré comme une faveur, mais un droit garanti par la Constitution.

Il y est, également, précisé que les députés sont appelés à défendre leur droit au travail avec tous les moyens légaux et le président de la République est appelé à faire marche arrière et à annuler les décisions inconstitutionnelles et surtout, le décret 117 de l’année 2021.

"Le Parlement doit reprendre son rôle législatif, car il n’y a pas une démocratie sans Parlement libre" indique le communiqué, publié sur la page officielle de  Rached Ghannouchi, président du Parlement.