Actualités > Musique
Musique

La Grande Naâma tire sa révérence

Partager sur

L'artiste tunisienne Naama est décédée, ce dimanche 18 octobre 2020, à l'âge de 86 après un long combat contre la maladie.

De son vrai nom Halima Bent Laroussi Ben Hassen Escheikh, Naama est née dans la ville d'Azmour (Cap Bon) le 27 février 1934. Elle a grandi dans une famille artistique,  son père étant un féru d'art et de chant.

Selon les témoignages du critique d'art Tahar Melligi, c'était en 1959, (l'âge d'or de la chanson tunisienne) au Casino de Tunis que ‘je l'ai vue chanter pour la première fois "Inti wahdek saken qalbi" (Tu es seul dans mon cœur), paroles d'Ahmed Ghraïri et composition de Salah Mehdi.

Toujours selon Melligi, que tout près de la rue Eddiwane, habitait Béchir Ressaïssi, le premier promoteur de disques en Tunisie. Naama se rendait souvent chez cette famille, à la rue Dar El Bacha. Un lieu fréquenté par les sommités artistiques de l'époque : Ali Riahi, Saliha, Fethia Khaïri, Sadok Thraya, Hassiba Rochdy, Hédi Jouini...

Elle chantera ensuite dans les grandes fêtes et les mariages. Elle n'oubliera pourtant jamais cette première fois où elle s'était produite en compagnie de la troupe de Hassen Gharbi, où elle y interpréta "Habibi loobitou" de Mohamed Abdelwaheb, arrachant les vivas nourris et enthousiastes des présents. Elle était encore méconnue et avait décidé de continuer avec "Ashar wen cheghil ana" et "Ana qalbi lik mayel" de Feïza Ahmed, musique de Mohamed Mougi.

A la Rachidia, Naâma a été testée par Salah El Mehdi pour l'interprétation d'une chanson de Leïla Mourad diffusée en 1938 dans le film Yahia El Hob (Vive l'amour) composée par Mohamed Abdelwaheb, "Yama raq ennassim".

Le premier concert public que Naâma a animé était organisé à Sfax. Mais c'est au cours des "Nuits de Ramadan", à la salle El Fath, à Bab Souika, accompagnée de la troupe "Al Manar", dirigée par le virtuose Ridha Kalaï, qu'elle s'était fait une réputation de jeune valeur sûre.
 

Naâma, la diva, compte un répertoire de près de 500 chansons composées par les plus grands musiciens : Mohamed Triki, Chedly Anouar, Ridha Kalaï, Salah El Mehdi, Ali Riahi, Kaddour Srarfi, Ahmed Hamza, Abdelhamid Sassi, Sayed Chatta, Ali Chalgham, Mohamed Nouri, Laroussi Belkir, Ouannès Kraïem et Abdelhamid Slaïti.

La dernière apparition en public de Naâma fut le 24 juillet 2019 dans le coquet théâtre de Hammamet où un hommage lui a été rendu de son vivant par le festival international de Hammamet. Une soirée où le public a eu le privilège de rencontrer, pour la dernière fois sur scène, l'une des plus belles voix de la chanson Tunisienne.

A la voix bien trompée, entre force et fragilité, elle a marqué, des décennies durant, la musique tunisienne, tant par son tatent et sa présence que par ses qualités humaines, à nulles autres pareilles. 

Reposez en paix Naâma... La grande cantatrice, la diva. 

Partager sur
Voir plus
Musique

Grammys: Beyoncé en tête avec neuf nominations

Grammys: Beyoncé en tête avec neuf nominations

Musique

''In Da Club'' de 50 Cent fait peau neuve sur Youtube (Vidéos)

''In Da Club'' de 50 Cent fait peau neuve sur Youtube

Musique

Les rois de la K-pop BTS sortent un nouvel album

Les stars de la K-pop BTS sortent vendredi un nouvel album, quelques mois après le succès historique et planétaire de "Dynamite", un tube ...

Musique

Le tube ''Jerusalema'' sacré meilleur morceau africain aux MTV Europe

Le tube ''Jerusalema'' sacré meilleur morceau africain aux MTV Europe