Menu

Orchestre symphonique tunisien: Hafedh Makni jette l’éponge

Hafedh Makni, chef de l’orchestre symphonique tunisien a assuré ce samedi 9 juin 2018 que le projet de coopération avec un orchestre italien a été suspendu.


"Le projet consistait à présenter des concerts dans les théâtres antiques en Tunisie et en Italie. L’opéra Aida sera en avant première au festival de Carthage le 5 juillet 2018 et par la suite à El Jem. Des répétitions ont eu lieu depuis deux mois avec les musiciens italiens. Le problème, depuis trois semaines, j’ai été convoqué à une réunion avec le ministre de la culture. Une demande a été faite de faire ce spectacle (festival de Carthage) au nom de l’opéra de Tunis. Or, cet orchestre n’a pas été formé. Il s’agit d’un détournement d’un travail de l’orchestre symphonique tunisien. Ceci n’est pas accepté pour nous".

 
Les critiques sont destinés au ministère car pour l’orchestre symphonique tunisien a presque terminé les préparatifs. L’opéra de Tunis a de son côté commencé les préparatifs. S’il y aura une fusion, des éléments de notre orchestre seront certainement écartés. A l’ouverture de la cité de la culture, des musiciens ukrainiens ont été engagés par l’opéra de Tunis. Moi, j’ai assisté en tant qu’invité, a assuré Hafedh Makni.


Le chef de l’orchestre a parlé d’une tentative de dissoudre le groupe. «De toute façon, je ne compte pas rester à la tête de cet orchestre. Il y a des semaines que je pense sérieusement à cette décision. Je suppose que le ministre va être satisfait de cette nouvelle. Moi, je refuse de continuer alors que les membres de ma troupe n’ont pas encore reçu leurs salaires de la part du ministère de la culture», a conclu le chef de l’orchestre symphonique tunisien.