إعلان
Actualités National

BCE: Possibilité de gracier les jeunes condamnés pour la 1ère fois

20 Mars 2017 21:01

Le président de la république Béji Caïed Essebsi a indiqué, lors d'une interview accordée à la chaîne Al Wataniya, à l'occasion de la fête de l'Indépendance, ce lundi 20 mars, que le projet de loi de la réconciliation économique et financière comprendra une commission élargie et que englobera des magistrats, des experts comptables et des représentants de la société civile.

Par ailleurs, Caïed Essebsi a annoncé que les fonctionnaires ayant été condamnés dans des affaires de corruption et de vol de l'argent public pour avoir exécuter des ordres de hauts responsables auparavant, seront graciés.

Loi 52

Concernant la révision des normes de la grâce spéciale aux jeunes ayant consommé du cannabis pour la première fois, Béji Caïed Essebsi a exprimé son rejet contre la condamnation à la prison.

IL a annoncé qu'une commission spéciale se réunira mensuellement afin de réviser des dossiers des jeunes condamnés pour la première fois et qui ont été détenus plus d'un mois, en vue de les amnistier.


Le terrorisme

Dans un autre contexte, Béji Caïed Essebsi a estimé que la Tunisie n'a pas définitivement éliminé le terrorisme mais a pu le maîtriser.

Il a, dans le même sens, fait savoir que les unités de sécurité poursuivent leurs efforts et ont découvert plusieurs cellules terroristes.

Pour Caïed Essebsi la situation sécuritaire est en amélioration par rapport aux deux dernières années.

Pacte de Carthage
Lors de son interview, Béji Caïed Essebsi a déclaré que Machrouu Tounes de Mohsen Marzouk est désormais dans l'opposition mais soutient le pacte de Carthage.

Il a indiqué que l'Union Patriotique Libre s'est désengagé du Pacte de Carthage lorsqu'il a annoncé avoir rejoint l'opposition.

Pour le président de la République, le Pacte de Carthage est toujours valable.

Néji Jalloul toujours en place

En revanche, Béji Caïed Essebsi a déclaré qu'il n'existe aucun différend entre le bureau exécutif de la centrale syndicale et le ministre de l'éducation Néji Jalloul.

Il a estimé que le ministre accompli son devoir parfaitement et que le gouvernement est satisfait de son rendement.

Dans le même sens, le président de la république a démenti l'information selon laquelle la position et les prérogatives du chef du gouvernement Youssef Chahed  ont été affaiblies, à l'issue de sa réception de l'ancien ministre de la Fonction publique Abid Briki au Palais de Carthage après son limogeage.

0 Commentaires

 

Voir plus

Les conventions de forage jugées constitutionnelles

18 Août 2017 15:57
L'instance temporaire de contrôle de la constitutionnalité des lois a jugé que les trois ...

MAE : pas de victimes tunisiennes dans les attaques de Barcelone

18 Août 2017 10:18
Une source du ministère des Affaires étrangères a assuré à Mosaïque FM qu’il n’y a pas ...

Météo du vendredi 18 août 2017

18 Août 2017 06:48
Le temps sera aujourd'hui, vendredi 18 août 2017 généralement peu nuageux, les nuages ...

Fadhel Abdelkefi veut renoncer au portefeuille des finances

17 Août 2017 19:05
Fadhel Abdelkefi a demandé au chef du gouvernement, Youssef Chahed de lui retirer le portefeuille ...

Evolution des exportations des fruits d'été

17 Août 2017 16:21
Les revenues des exportations des fruits d'été ont enregistré une hausse de 27.5%

Transtu : Perturbation du trafic du métro numéro 2

17 Août 2017 16:11
La société des transports de Tunis(Transtu) a indiqué dans un communiqué que le trafic du ...

Suspicions de corruption dans les recrutements aux fonctions publics

17 Août 2017 16:05
plusieurs pétitions concernant des soupçons de corruption relatifs aux recrutements et aux ...

Khademi appelle BCE à revenir sur son initiative

17 Août 2017 14:40
L'ancien ministre des Affaires Religieuses, Noureddine Khademi, a appelé le Président de la ...

Tunisair : L'avion venant de Paris est arrivé

17 Août 2017 14:29
Tunisair a annoncé dans un communiqué que l'avion venant de Paris à Tunis est arrivé sain ...
Commentaires